« Les enfants ne sont pas des distributeurs de bisous »

« Une association britannique demande aux parents d’arrêter de forcer leurs enfants à embrasser leurs grands-parents. »

Le sujet est moins anodin qu’il n’y parait. Les bisous à l’entourage: l’occasion d’enseigner aux enfants le consentement dès leur plus jeune âge, ou plutôt une manière de leur apprendre à se conformer à certaines normes sociales?

- partenaire -

« Tout est parti d’une étude publiée au début du mois de janvier dans une parution destinée aux enseignants et réalisée par le Sex Education Forum, une association qui milite en faveur d’une meilleure éducation sexuelle des enfants et des adolescents.

L’enquête, menée sur 890 adolescents britanniques, révélait qu’un ado sur trois n’avait pas reçu d’informations, par les enseignants, sur ce qu’est le consentement. Autrement dit, une majorité d’élèves n’a jamais entendu, à l’école, que son corps lui appartient et que personne n’a le droit d’en disposer sans son accord. »

À lire  sur Slate

Également sur Planète F
Lettre ouverte – Réaction à la classe poubelle Cette lettre est écrite par Geneviève Beauséjour, Membre de la Coalition de parents d'enfants à besoins particuliers. À la lecture de l'article intit...
Lettre ouverte: Like-moi pas Cet texte est écrit par Noémie Larouche, rédactrice en chef du magazine Curium, le magazine science et société pour les 14-17 ans. Croquer dans le po...
Les adeptes de jeux vidéo se professionnalisent Votre ado passe des soirées entières scotché à son écran d'ordinateur. Y défilent des images de combats, de monstres et d'aventures. Des paysages fant...
La Norvège et les services de protection de l’enfance Comme la plupart des pays scandinaves, la Norvège est idéalisée par plusieurs comme étant un pays où il fait bon vivre. Pourtant, en analysant les pol...
Les consultations sur la réussite éducative font réagir Les consultations sur la réussite éducative se sont terminées le 2 décembre dernier au Centre des congrès de Québec. Pour l’occasion, le Premier Minis...
L’histoire derrière les 1000 livres « noirs » Elle n'a que 11 ans. Et elle souhaitait lire des livres qui représentaient des personnages qui lui parlent, à qui elle peut s'identifier. Si jeune, ma...

À propos de Sarah Poulin-Chartrand

Cofondatrice de Planète F, Sarah s’intéresse de près aux sujets qui touchent la famille, la condition des femmes et les minorités sexuelles. Elle a également un intérêt marqué pour la santé, les sciences et l’éducation.

Commentaires