Un frein de langue qui dérange

Un dossier de La Presse appelé « Opérer bébé pour allaiter« , porte sur la frénotomie, une intervention pour couper le frein de langue, une membrane sous la langue qui empêche l’allaitement. Ce dossier a beaucoup fait réagir la semaine dernière et encore cette semaine.

Faut-il « mutiler » les bébés pour allaiter à tout prix? C’est ce que présentait ensuite un éditorial du Soleil, écrit par Brigitte Bergeron.

- partenaire -

En réponse, les deux auteures du livre Bien Vivre l’allaitement, Annie Desrochers et Madeleine Allard, rectifient les observations mentionnées à tord dans l’éditorial de Mme Bergeron.

Un autre blogue québécois parle de l‘historique de la frénotomie. Cette intervention n’est pas nouvelle, on coupait déjà le frein de langue des bébés au 18e siècle!

Julie Philippon sur MSN parle également de ces articles qui ont fait tant jaser.

Également sur Planète F
La banque de lait maternel de retour le 30 juin C'est à la suite d'un reportage de Radio-Canada sur la banque de lait maternel à Calgary cette semaine que Planète F a cru bon faire un suivi auprès d...
Planète Famille : découvertes de la semaine du 19 février Quoi de neuf sur la Planète Famille? Résilience et empathie comme vecteur de réussite, impacts financiers de l'allaitement, cohabitation intergénérati...
Planète Famille : découvertes de la semaine du 5 février Que se passe-t-il sur la Planète Famille cette semaine? Du rose pour les garçons, du bénévolat en famille, des hommes qui gèrent la maternité, ibuprof...
La mortalité maternelle dans le monde Un rapport sur la mortalité maternelle, publié par l'Organisation mondiale de la santé (OMS), démontre que celle-ci a globalement diminuée. Par con...
L’allaitement en public et les entreprises Le blogue Free Enterprise, qui s'intéresse aux questions légales pour les entreprises américaines, publie trois conseils aux entreprises concernant l'...
Mon ado est accro aux jeux vidéo Dans l'univers des jeux vidéo, la ligne est mince entre la passion et la dépendance. De plus en plus de joueurs en font une carrière, mais d'autres to...

À propos de Mariève Paradis

Éditrice et cofondatrice, Mariève est journaliste indépendante depuis 2005. Elle travaille sur plusieurs plateformes (web, magazines, hebdomadaires, radio et télévision). Elle cumule deux prix en journalisme, la Bourse Fernand-Seguin en vulgarisation scientifique et la Bourse en journalisme des Instituts de recherche en santé du Canada qui lui a permis de faire des reportages au Nunavik et au Groenland en 2012.

Commentaires