Famille sans enfant

Une famille sans enfant, est-elle une « vraie » famille?

Un article publié dans 20minutes en France parle de ces femmes qui ne veulent pas d’enfant. Parce qu’elles existent. Depuis 20 ans, le taux de femmes dont l’horloge biologique ne sonne pas est stable, soit autour de 4 %.

- Annonce -

Une décision souvent jugée par la société comme étant égoïste, malsaine, bizarre… Pourtant, avoir des enfants demeure un choix!

Et c’est pour cette raison qu’une association a été créée au Québec. Femme sans enfant est une organisation qui souhaite rallier les femmes qui n’ont pas d’enfant, par choix ou par les circonstances de la vie.

Dans son dernier billet de blogue, la fondatrice de Femme sans enfant, Catherine-Emmanuelle Delisle, parle de l’absence de cette voix dans la société. Selon elle, les femmes sans enfant ne représentent pas un public cible pour les médias grand public.

Catherine-Emmanuelle Delisle

Catherine-Emmanuelle Delisle, Femmesansenfant.com

Et, trop souvent, en tant que femme célibataire sans enfant, lorsque j’ouvre les magazines, je déchante.

Je constate, encore avec lassitude, que les reportages sur l’allaitement et sur la conciliation travail-famille, eux, se multiplient.

 

Et vous, vous croyez que les femmes qui ne veulent pas d’enfant ont une voix dans la société?

Vous croyez que c’est un sujet tabou d’être une femme qui ne veut pas d’enfant?

Votre définition de la famille inclut-elle absolument des enfants?

AJOUT – 3 juin: Discussion passionnante à Medium Large sur l’obsession se la maternité. Historiquement, psychologiquement, sociologiquement: pourquoi veut-on des enfants?

Également sur Planète F
Garde partagée : pour le meilleur intérêt de l’enfant L’époque où un père séparé n’a ses enfants qu’une fin de semaine sur deux est bel et bien révolue au Québec. C’est maintenant la garde partagée qui rè...
Les racines et les ailes des étudiants immigrants « Il y a plus de bibliothèques ici qu’au Brésil », raconte Ricardo, un élève du primaire, dans le webdocumentaire « des racines et des ailes ». Présen...
Les enfants surprotégés? Selon un article à la Une du magazine The Atlantic, l'instinct surprotecteur des parents modernes détruit l'indépendance des enfants, les emprisonnant...
Le double désavantage des femmes en politique Les préjugés sont tenaces pour les femmes en politique. On les considère comme égoïstes si elles n’ont pas d’enfants et pas assez dévouées à leurs fon...
La mode du parenting Parenting : c'est un mot qui fait son apparition pour la première fois à la fin des années 1950, réellement utilisé à partir des années 1970. Avant, o...
Situation familiale des Québécoises Le Conseil du Statut de la femme publie le Portrait des québécoises en 8 temps. Ce portrait met de l'avant d'emblée que les femmes immigrantes et les...

À propos de Mariève Paradis

Éditrice et cofondatrice, Mariève est journaliste indépendante depuis 2005. Elle travaille sur plusieurs plateformes (web, magazines, hebdomadaires, radio et télévision). Elle cumule deux prix en journalisme, la Bourse Fernand-Seguin en vulgarisation scientifique et la Bourse en journalisme des Instituts de recherche en santé du Canada qui lui a permis de faire des reportages au Nunavik et au Groenland en 2012.

Commentaires

  1. Marie-France Fournier

    Je crois malheureusement que les femmes qui ne veulent pas d’enfant, se font souvent juger. On croit, trop souvent, que celles-ci changeront d’idées quand elles rencontreront le ¨bon gars¨. Ridicule!

Comments are closed.