La science de la prématurité

bébé prématuréLa science en a fait du chemin pour réussir à sauver des bébés de plus en plus petits, en poids et aussi en âge de gestation.

En 1960, les enfants nés en bas de 3,3 lbs avaient 28% de chance de survivre. Aujourd’hui, c’est 78%!

Un dossier fascinant sur la science de la prématurité à lire dans le TIME en kiosque et sur le web.

Une mère de prématuré parle justement de la réaction des gens aux photos de prématurés sur son blogue. « Imaginez. Vous venez de donner naissance votre précieux bébé, une extension de vous. Et on vous dit que les photos sont dégueulasses? » Un tabou de la prématurité à lire!

Également sur Planète F
Planète Famille : découvertes de la semaine du 26 février 2018 Quoi de neuf sur la Planète Famille? Conciliation travail-famille chez les athlètes féminines, espaces de travail partagés pour les parents, empreinte...
L’éducation basée sur la science Dans un article du Journal de Montréal, on apprenait cette semaine que le système d'éducation de l'Ontario a réussi à augmenter le taux de diplomation...
Famille et prison: un mélange douloureux La prison, un endroit mythique, rempli de tabous. Deux articles ont attiré l'attention de Planète F cette semaine concernant le milieu carcéral. Le...
La chambre d’adolescent: exposition photo Une exposition de photos de Caroline Hayeur, à la limite du documentaire, sur des chambres d'adolescents. À voir jusqu'au 27 avril à la Maison de la c...
La génération numérique La génération numérique. Nés après 1995, les enfants ont grandi avec internet et ses possibilités. Ils démontrent une aisance parfois déconcertante d...
Planète Famille : découvertes de la semaine du 19 février Quoi de neuf sur la Planète Famille? Résilience et empathie comme vecteur de réussite, impacts financiers de l'allaitement, cohabitation intergénérati...

À propos de Mariève Paradis

Éditrice et cofondatrice, Mariève est journaliste indépendante depuis 2005. Elle travaille sur plusieurs plateformes (web, magazines, hebdomadaires, radio et télévision). Elle cumule deux prix en journalisme, la Bourse Fernand-Seguin en vulgarisation scientifique et la Bourse en journalisme des Instituts de recherche en santé du Canada qui lui a permis de faire des reportages au Nunavik et au Groenland en 2012.

Commentaires

  1. La science de la prématurité | Pr...

    […] La prématurité des bébés. La science en a fait du chemin pour réussir à sauver des bébés dès 24 semaines de gestation. Revue de presse.  […]

Comments are closed.