Déscolarisation – apprendre partout, sauf à l’école

Un article fort intéressant dans La Presse de la fin de semaine au sujet de la déscolarisation, ou le « unschooling ». Début octobre, un colloque sur le sujet s’est déroulé à Montréal. Ce colloque voulait jeter les bases d’un mouvement francophone de l’écologie de l’enfance, là où l’attachment parenting rencontre la déscolarisation.
Nous parlions justement de déscolarisation dans notre dossier Repenser l’école primaire en juin dernier. Notre article Apprendre partout, sauf à l’école parlait particulièrement de la volonté de certains parents de retirer leurs enfants du système scolaire conventionnel pour leur offrir une expérience d’apprentissage différente.

Dans ce texte, nous abordions non seulement les difficultés des parents à faire reconnaître cet apprentissage différent dans la société, mais aussi de ce que pourrait apprendre le système d’éducation en regardant ce qui est fait par ces parents.

- partenaire -

déscolarisation

 

La majorité des enfants éduqués à la maison le sont sous le radar, leurs parents refusant de s’enregistrer auprès de leur commission scolaire, tel que l’exige la procédure officielle. De grandes disparités d’une région à l’autre expliqueraient cette réticence des parents à officialiser leur
démarche.

déscolarisation

 

déscolarisation

 

Pour lire l’article complet Apprendre partout, sauf à l’école (sur abonnement)

Dossier Faut-il repenser l’école primaire:

L’école primaire | Enseigner autrement

Bannir les devoirs à la maison

Vers une réforme… de la réforme

Apprendre autrement

Apprendre partout, sauf à l’école

Compétition en éducation préscolaire?

Parole d’enseignants

 

 

Également sur Planète F
Lettre ouverte : Toutes les mamans sont des petites filles Ma mère est morte à 84 ans, anonymement, à l’hôpital, dans un lit où, on a été tenu de nous le dire, quelqu’un aurait pu être soigné et guéri. Elle, c...
Parlons de diversité des religions Dans une conférence intitulée « Parler des religions à l’école : un défi de diversité dans une société pluraliste », la professeure au département des...
Lettre ouverte: Pendant qu’on achète des tablettes pour les écoles... Ce texte a été écrit et partagé par une jeune enseignante, dans un groupe sur les coupures en éducation en réaction à la déclaration du ministre de l'...
Où sont les super-héroïnes? « Pourquoi est-il si difficile de trouver des produits à l'effigie des superhéroïnes ? », questionne Christopher Bell. L'homme est expert en études de...
Politique familiale : un sommet pour forcer le débat 

L’heure est à la redéfinition de la politique familiale au Québec, 20 ans après sa mise en place par la ministre de la Famille de l’époque, Pauline ...
L’enfant apprenaute L’éducation sans l’école. Inconcevable pour la majorité d’entre nous, mais libérateur du plein potentiel des enfants pour d’autres. Même si le mouveme...

À propos de Mariève Paradis

Éditrice et cofondatrice, Mariève est journaliste indépendante depuis 2005. Elle travaille sur plusieurs plateformes (web, magazines, hebdomadaires, radio et télévision). Elle cumule deux prix en journalisme, la Bourse Fernand-Seguin en vulgarisation scientifique et la Bourse en journalisme des Instituts de recherche en santé du Canada qui lui a permis de faire des reportages au Nunavik et au Groenland en 2012.

Commentaires