26
Juin
Services scolaires: mobilisation médiatique
Services scolaires: mobilisation médiatique

Écoles, aide financière, « décodeurs »… Les demandes de parents en quête de services scolaires se multiplient, et le courrier pour le Premier ministre Philippe Couillard s’accumule. Sans réponses, ils se tournent vers les médias pour interpeller les élus.

Pas facile de veiller sur 235 jeunes atteints de déficience intellectuelle, encore moins lorsque l’école qu’ils fréquentent se trouve dans un édifice patrimonial qui n’a pas été conçu pour répondre à leurs besoins. C’est pourtant la tâche du personnel de l’école secondaire Irénée-Lussier et de Vânia Aguiar, présidente du conseil d’établissement. Elle réclame au gouvernement une nouvelle école depuis plusieurs années.

Il s’agit de l’unique établissement de la Commission scolaire de Montréal (CSDM) pour les jeunes de 12 à 21 ans atteints de déficience intellectuelle ou d’autisme. Vânia Aguiar souhaite mettre fin au problème de surpopulation. Elle propose de construire un nouveau bâtiment, exempt d’escaliers abrupts et de pièces trop étroites, suffisamment grand pour y accueillir tous les élèves, dont son fils de 19 ans, Henri-Louis.

- partenaire -

Au début de l’année, elle a écrit une lettre à Philippe Couillard puis, il y a quelques semaines, a raconté son combat dans L’actualité.

« Les jeunes déficients intellectuels ont droit à l’éducation autant que les autres enfants. »

« Ils ont besoin d’être stimulés ; dès qu’ils ne le sont plus, ils régressent… »

— Vânia Aguiar

Appels à l’aide médiatisés

La voix de Vânia Aguiar se joint à celle de plusieurs autres mères qui, récemment, sont montées dans l’arène médiatique afin d’obtenir davantage de ressources pour les jeunes handicapés.

Lire la suite …

Également sur Planète F
Éducation à la petite enfance : le vrai du faux Un panel d’experts sur la rentabilité sociale et économique de l’éducation à la petite enfance était présent au Sommet sur l’éducation à la petite enf...
L’éducation cultive-t-elle le bonheur? La question va droit au but : est-ce que l’éducation cultive le bonheur? Sans dire que l’expérience est totalement malheureuse, la réponse est « non »...
Quoi enseigner aux enfants de quatre ans? « Enseigner » sonne un peu fort lorsqu’il est question d’enfants âgés de quatre ans. Au Québec, ils n'entrent pas à la maternelle avant une autre anné...
Politique familiale : un sommet pour forcer le débat 

L’heure est à la redéfinition de la politique familiale au Québec, 20 ans après sa mise en place par la ministre de la Famille de l’époque, Pauline ...
Petite enfance : 31 partenaires adhèrent à une déclaration commune 
Plus d’une trentaine d’organisations de la société civile ont convenu d’une déclaration commune en matière d’éducation à la petite enfance. L’Assoc...
Redorer l’image des éducatrices La tarification des services de garde constitue le point central du débat entourant le système de services de garde public. La société s’attarde très ...

Commentaires