21
Juil
Échographie sans danger…ou presque
Échographie sans danger…ou presque

Les échographies sont-elles sécuritaires? La question peut sembler ridicule, puisqu’on pratique les échographies obstétricales depuis des décennies. Cependant, un doute persiste dans le milieu médical.

Une étude menée par Douglas Miller de l’Université du Michigan est venue recenser les données actuelles sur l’assurance de sécurité des échographies obstétricales. Selon lui, la façon dont a évolué l’encadrement de l’utilisation des échographies laisse place au doute.

L’exposition maximale aux ultrasons a d’abord été établie à 46 mW/cm2 en 1985 par la Food and Drug Administration (FDA). Ce barème a ensuite été augmenté è 720 mW/cm2 en 1992, mais sans qu’il n’y ait eu de recherche pour appuyer ce changement. Il s’agissait plutôt d’une décision politique basée sur l’absence de conséquences négatives connues. D’après le Dr Miller, « certaines analyses détaillées des données suggèrent que l’énergie ultrasonique utilisée par les équipements d’échographie modernes pourrait être très près des niveaux pouvant, dans les pires conditions, blesser le fœtus. »

Le nombre d’échographies pratiquées sur des femmes enceintes a beaucoup augmenté. D’après ce sondage de Santé Canada, le pourcentage de femmes enceintes ayant eu une échographie est passé de 61% en 2001 à 98,5% en 2009. Le nombre d’échographies était de trois par grossesse, en moyenne. Dans le cas des grossesses à risque, cette moyenne grimpe à 4,2.

D’après les conclusions du Dr Miller, ces doutes ne devraient surtout pas empiéter sur le jugement clinique, puisqu’ils ne sont encore que spéculatifs. Il ne faudrait cependant pas présumer de la sécurité des ultrasons simplement parce qu’ils sont utilisés depuis longtemps. Il déconseille donc fortement les échographies faites à des fins non médicales. Certaines entreprises offrent même à la famille élargie de participer à cette échographie souvenir par internet!

Cette nouvelle mode des échographies 3D ou 4D (trois dimensions avec mouvement) a été fortement critiquée par la FDA dans ce communiqué émis en 2010. L’organisme gouvernemental américain y décourage fortement les consommateurs d’avoir recours à des échographies dans le seul but d’obtenir des images souvenirs.

Lire la suite …

Également sur Planète F
Des cours prénataux en ligne Une infirmière offre des cours prénataux en ligne, gratuitement. Ce qui a créé beaucoup de réactions négatives. Marie Fortier, infirmière en périnata...
Césarienne un jour, césarienne toujours? Un article sur les césariennes dans The Atlantic ajoute une dimension à notre dossier sur les abus dans la salle d'accouchement. Cet article parle de...
Un soutien pour les futures mères immigrantes Depuis un an, les futures mères immigrantes de la ville de Québec bénéficient d’un soutien à la périnatalité. Marielle M’Bangha a mis sur pied le Ser...
La pression des femmes enceintes pour être de taille Le culte de la minceur, vendu par la publicité et le cinéma, exerce une pression sur les femmes enceintes qui essaient de ressembler à certaines icône...
Grosse comme dans grossesse… L’occasion peut être vue comme opportunité de réévaluer son image. Pour certaines femmes, la grossesse leur permet de se sentir belles. Pour d’autres,...
Stress et grossesse, des effets sur le développement du foetus Le cortisol, une hormone de stress pouvant traverser le placenta lorsqu'elle est sécrétée en grande quantité, perturbe le développement du cerveau du ...

Commentaires