21
Juil
La lecture pendant les vacances!
La lecture pendant les vacances!

Encourager la lecture est l’un des meilleurs moyens d’éviter la perte d’acquis des enfants pendant les vacances scolaires. De nombreuses initiatives ont vu le jour dans la dernière année afin d’aider les parents à y parvenir.

Accès facile

Les Croque-livres sont de jolies boîtes colorées pleines de livres à partager pour les enfants de 0 à 12 ans. Lancé en septembre 2014 par un comité de plusieurs fondations et organismes communautaires, le réseau Croque-livres compte maintenant 217 boîtes réparties dans toute la province.

Inspirés de l’approche « prends un livre ou donne un livre », les Croque-livres sont de gentils monstres qui doivent être nourris de livres qu’on peut nous aussi dévorer. Le développement rapide du réseau s’explique en grande partie par le fait que tout le monde peut en adopter un.

Faire le plein d’idées

Des trucs bricolage ou décoration à la critique littéraire, le blogue Les p’tits mots dits est devenu une référence pour les parents et les enseignants. Fondé en décembre 2014 par Anabelle Soucy-Côté, le blogue présente les textes de nombreuses collaboratrices et donne une tonne d’idées pour faire aimer la lecture aux enfants.

Cette initiative répondait certainement à un besoin, puisque l’ascension en popularité du blogue a été fulgurante. À peine huit mois d’existence, et déjà plus de 6 000 personnes suivent la page Facebook.

Encourager les créateurs d’ici

Parlant de réseaux sociaux, l’événement « Le 12 août, j’achète un livre québécois » est de retour pour la deuxième année. Déjà 4 700 personnes s’y sont inscrites. Les participants sont invités à partager une photo d’eux-mêmes (ou de leur enfant) avec leur nouveau livre.

L’année dernière, l’événement avait connu un très grand succès et les sections « littérature québécoise » de plusieurs librairies avaient été pratiquement dévalisées, comme le rapporte cet article du Devoir. Patrice Cazeault et Amélie Dubé, qui l’ont créé, espèrent que l’événement aura autant de succès cette année.

Contexte politique

Il s’agit sûrement d’une coïncidence, mais toutes ces initiatives sont nées à quelques mois de la déclaration catastrophique de l’ex-ministre Bolduc à propos de l’achat de livres par les commissions scolaires. Bien qu’il soit ensuite revenu sur sa décision et ait demandé aux commissions scolaires de rétablir les sommes allouées à l’achat de livres, le Devoir a révélé en avril que cette demande n’avait pas été respectée et que les achats avaient baissé de 20% à 80%, selon les régions.

On ignore encore si les budgets seront rétablis par les commissions scolaires pour l’année prochaine. Si ce n’est pas le cas, les parents devront redoubler d’efforts pour transmettre l’amour de la lecture à leurs enfants.

 

Votre abonnement appuie un média indépendant!

RelatedPost

Commentaires