31
Août
Quand les vedettes prônent l’allaitement
Quand les vedettes prônent l’allaitement

Riches, blanches, célèbres, des actrices d’Hollywood se photographient en train d’allaiter et diffusent ces photos sur les réseaux sociaux. Images idéalisées de la maternité ou porteuses d’un changement social ?

C’est le sujet abordé par Chantal Bayard, candidate au doctorat en sociologie à l’Université d’Ottawa, lors du Congrès international des recherches féministes dans la Francophonie. Depuis la Une du Vanity Fair par Jerry Hall en 1999, de nombreuses célébrités ont posé, le bébé au sein, Angelina Jolie, Alanis Morissette, Gisele Bundchen, Pink, pour nommer que les plus connues. Pendant un an, Chantal Bayard, et la professeure Phyllis Rippeyoung ont analysé les photographies des mères célèbres allaitantes, publiées sur Instagram et dans les magazines.

Les comptes Instagram de Alyssa Milano, Nicole Trunfio, Doutzen Kroes, Blake Lively, Natalia Vodianova, Jaime King et Olivia Wilde ont été passés au peigne fin pour y retrouver ces images de la maternité allaitante.

- Annonce -
Jaime King allaitement

Jaime King – Source: Instagram

Alyssa Milano allaitement

Alyssa Milano – Source : Facebook

Natalia Vodianova allaitement

Natalia Vodianova – Source : Instagram

 

Selon Chantal Bayard, il est difficile de savoir le contexte dans lequel ont été prises les photos. On y voit une dimension théâtrale, une mise en scène, même un élément de communication dans le but de promouvoir l’image de l’actrice, son branding. La candidate au doctorat mentionne que le corps de ces célébrités s’insère dans un système de valeurs.

« Ces images sont hautement codifiées. Elles participent à la construction sociale de l’allaitement, mais aussi à la construction de leur image, de leur branding personnel. »

– Chantal Bayard, candidate au doctorat en sociologie à l’Université d’Ottawa

 

On y voit aussi des femmes qui projettent une maternité assez performante. « Elles semblent prendre soin de leur enfant, avoir développé un amour et un attachement profond pour ce dernier ; dans certains cas, elles affirment lui offrir ce qu’il y a de mieux, c’est-à-dire l’allaitement. Elles s’entrainent, elles sont magnifiques, elles sont minces, elles voyagent, elles mangent bien et respirent la santé. Elles sont en couple, heureusement mariées ou en voit de l’être, tout en demeurant attirante sexuelle et désirable aux yeux de leur conjoint. »

Ainsi, dans leur cas, la maternité n’est pas un frein à leur accomplissement professionnel. Elles renvoient une image de la femme qui peut tout avoir : être une bonne mère, une bonne épouse et une bonne professionnelle. Ces images qui miroitent la joie, le bonheur, la douceur et la conciliation ne disent pas si elles sont contrôlées par les firmes de relations publiques derrière ces vedettes.

Ces photos, selon Mme Bayard, ont une influence assez forte. « Elles deviennent des modèles pour des femmes qui peuvent les trouver inspirantes. Elles font la promotion de l’allaitement. Elles ont un pouvoir de changer la norme. » Chaque jour, des milliers de mères utilisent les réseaux sociaux pour participer, à leur façon, à un changement de la norme sociale. Sur Twitter et Instagram, on peut voir l’ampleur de cette mobilisation en suivant le mot-clic #brelfie (pour breastfeeding selfie), ou encore #normalizebreastfeeding.


Votre abonnement permet à ce magazine d’exister!

Notre dossier Les derniers obstacles de l’allaitement

Breastmilk The Movie : discussion sur l’allaitement – public

Offensive contre le marketing des laits pour nourrissons – pour abonnés

La grande séduction du lait en poudre  – pour abonnés

Nourrice et amante: plaidoyer pour la réconciliation – pour abonnés

Allaitement au Québec: C’est quoi le problème? : Entrevue avec Chantal Bayard – pour abonnés

Pas encore l’allaitement?!

Allaitement: question émotive

Acheter du lait maternel… sur Kijiji

Banque de lait maternel: Prématurés seulement?

Également sur Planète F
Le féminisme a-t-il laissé tomber la maternité? L'auteure et journaliste Pascale Navarro écrit une lettre dans Le Devoir sur la maternité et le féminisme: "Annie Cloutier n’est pas la seule à trouv...
Enfants autistes, mères en détresse La santé des mères des enfants autistes est inquiétante. C’est le constat brutal de Catherine des Rivières-Pigeon, professeure au département de socio...
Montrer les enfants sur les réseaux sociaux Facebook, Instagram, Snapchat, Twitter, blogue personnel. Tant de plateformes que les parents utilisent maintenant pour exposer leur vie... et celle d...
L’infertilité et ses variables Pour la majorité des couples sans problème de fertilité, il faut moins de trois mois pour concevoir un enfant. Pour 85% des couples, la femme devient ...
Le sexisme au féminin Plusieurs femmes cherchent l’égalité des sexes dans le monde du travail, mais ne l’appliquent pas à la maison. De nombreuses études montrent que les ...
Le commerce du lait maternel en croissance Les vertus du lait maternel sont nombreuses et de mieux en mieux connues. Cela en fait une denrée très recherchée, qui vaut son pesant d’or. Les usag...

À propos de Mariève Paradis

Éditrice et cofondatrice, Mariève est journaliste indépendante depuis 2005. Elle travaille sur plusieurs plateformes (web, magazines, hebdomadaires, radio et télévision). Elle cumule deux prix en journalisme, la Bourse Fernand-Seguin en vulgarisation scientifique et la Bourse en journalisme des Instituts de recherche en santé du Canada qui lui a permis de faire des reportages au Nunavik et au Groenland en 2012.

Commentaires