23
Mar
On ne nait pas tous égaux
On ne nait pas tous égaux

 

Un article publié dans The Conversation aborde les inégalités sociales chez les enfants, avant même leur naissance. Parce qu’on ne nait pas tous égaux.

Le sociologue Thibaut de Saint Pol, auteur de l’article, donne l’exemple de la grossesse. Une mère moins diplômée avec moins de ressources financières va avoir moins de rencontres prénatales que les autres femmes. Les femmes plus défavorisées financièrement sont aussi plus nombreuses à être hospitalisées pendant la grossesse pour des problèmes de santé.

Pendant la naissance, on remarque aussi des inégalités. Les bébés prématurés sont plus nombreux dans les familles défavorisées, tout comme les bébés de petit poids. Même si la mortalité infantile a énormément diminué au cours du 20e siècle, on remarque que la mortalité infantile est liée aux conditions socioéconomiques des parents.

Et ces inégalités augmentent pendant l’enfance, dit Thibaut de Saint Pol, IDHES-ENS Cachan, professeur associé, ENS Cachan – Université Paris-Saclay.

Parce que 16% des enfants de 6 ans dont le père est ouvrier sont obèses. Contre 7% des enfants dont le père est un cadre. Et les statistiques sont équivalentes entre les enfants fréquentant une école publique comparée aux enfants fréquentant une école privée, au primaire.

On remarque aussi des inégalités dans la santé buccodentaire des enfants. 24% des enfants de milieu défavorisé auront des caries non-traitées à 6 ans. Contre 4% des enfants de milieux bourgeois. Évidemment, le coût des soins dentaires peut expliquer cette augmentation. Au Québec, un examen dentaire par année est remboursé par la Régie d’assurance maladie du Québec pour les enfants de moins de dix ans. Mais les nettoyages en prévention ne sont pas couverts. Les habitudes de vie comme le brossage quotidien et une alimentation équilibrée pèsent également dans la balance des inégalités.

Mais… la couverture vaccinale est plus importante dans les milieux défavorisés. Les enfants issus de milieux défavorisés ont donc moins d’hospitalisations liées aux maladies infantiles. On explique cette réalité par une défiance moins forte de la vaccination dans les milieux défavorisés que dans les milieux plus nantis.

Votre appui permet au magazine de continuer de vous informer!

Également sur Planète F
Surconsommation… pour les enfants Les enfants de nos jours ont de plus en plus de liberté par rapport aux achats de leurs parents. Les listes de cadeaux et les choix imposés font maint...
Le jeu risqué est bénéfique pour les enfants Laisser vos enfants jouer dans des aires de jeux risqués pourrait sembler une mauvaise idée... Pourtant la tendance est à la construction de structure...
Les nouvelles… pour les enfants! Les bulletins télévisés sont une grande source d’information pour les adultes dans notre société. Mais les enfants dans tout ça ? Qui les informe ? Se...
Empathie chez les enfants : comment élever ses enfants à la gentillesse Les enfants d’âge préscolaire ont déjà les aptitudes nécessaires pour développer leur compassion. Mais comment élever ses enfants à l'empathie et à la...
La parole donnée aux enfants Dans une société en constante mutation, la notion de famille a bien évolué ces dernières années. Elle s’est élargie, au-delà du modèle traditionnel du...
Une trousse pour soigner la relation parents-éducatrices Les enseignants en éducation à l’enfance du milieu collégial pourront bientôt recourir à un nouvel outil pédagogique dans leur salle de cours. La Trou...

À propos de Mariève Paradis

Éditrice et cofondatrice, Mariève est journaliste indépendante depuis 2005. Elle travaille sur plusieurs plateformes (web, magazines, hebdomadaires, radio et télévision). Elle cumule deux prix en journalisme, la Bourse Fernand-Seguin en vulgarisation scientifique et la Bourse en journalisme des Instituts de recherche en santé du Canada qui lui a permis de faire des reportages au Nunavik et au Groenland en 2012.

Commentaires