23
Mai
Peau à peau pour les prématurés?
Peau à peau pour les prématurés?

Le contact peau à peau pour les prématurés n’est pas une pratique récente, mais les recherches dans ce domaine continuent de progresser. L’hôpital de Hvidovre, au Danemark, poursuit des projets de recherches importants dans leur département de néonatalité, surtout concernant les soins apportés aux enfants nés prématurément. Le contact avec la peau des parents peut-il remplacer l’incubateur ? Un professeur suédois pense que c’est possible.

Skin to Skin Contact is not « new », but Sweden certainly leads the way in making this care family-friendly even for very…

Publié par NINO Birth sur 14 mai 2016

« Pratiques révolutionnaires et innovatrices à Uppsala, une ville suédoise. Les enfants de 700 grammes peuvent être en contact peau à peau sur la poitrine de leur mère plutôt qu’en incubateur.

Un professeur suédois, Uwe Ewald, est venu à l’hôpital danois de Hvidovre pour parler de sa pratique révolutionnaire, avec laquelle même de très petits bébés prématurés peuvent être retirés de l’incubateur pour être en contact peau à peau avec leurs parents autant que possible. Les bébés prématurés nés trois mois trop tôt sont placés sur la poitrine de leur parent plutôt que seul dans un incubateur.

Uwe Ewald souligne que la poitrine du parent régule la température mieux qu’un incubateur. Le contact peau à peau aide le bébé à mieux respirer. L’enfant devient plus calme et gagne du poids plus rapidement. La recherche montre que la flore bactérienne des parents – en comparaison aux bactéries hospitalières – réduit le risque d’infections graves chez ces enfants fragiles.

Une centaine de médecins, d’infirmiers et d’autres membres du personnel hospitalier de tout le Danemark se sont rassemblés pour entendre le professeur Ewald partager sa recherche. Le projet « A good start in life » (Un bon départ dans la vie) est en collaboration avec le département néonatal de l’hôpital de Hvidovre. Le département néonatal de l’hôpital de Hvidovre a une expérience positive avec le contact peau à peau pour les prématurés et dispose actuellement d’un important projet de recherche. » [traduction libre]

Également sur Planète F
La science de la prématurité La science en a fait du chemin pour réussir à sauver des bébés de plus en plus petits, en poids et aussi en âge de gestation. En 1960, les enfants né...
Situation familiale des Québécoises Le Conseil du Statut de la femme publie le Portrait des québécoises en 8 temps. Ce portrait met de l'avant d'emblée que les femmes immigrantes et les...
Passer les Fêtes à la maison… sans la famille élargie Le tourbillon des fêtes : souper par-ci, dîner par-là, échanges de cadeaux, réveillon.... Ce n’est pas toujours de tout repos. Et si on fêtait Noël en...
Aquaphobie : surmonter sa peur pour ses enfants La saison des piscines arrive, et avec elle, son lot d’angoisses. Surtout pour les parents qui ont peur dans l’eau. Heureusement, l’apprentissage de l...
Soutien aux familles : les aidants naturels, oubliés du système Ils ont plus de 55 ans et sont pour la plupart à la retraite, mais s’occuper de leurs proches est presque un travail à temps plein. Pour la dernière j...
Les parents hélicoptères montrés du doigt Tout l’amour du monde ne peut réparer le tort causé à des enfants par leurs parents trop contrôlants. Telle est la conclusion d’une étude sur les pare...

À propos de Marilou M. Robitaille

Finissante au Baccalauréat en journalisme de l’UQAM, Marilou Muloin-Robitaille est passionnée des technologies et des enjeux de société. Elle aime alimenter les débats et découvrir de nouvelles cultures. D’abord stagiaire pour Planète F, Marilou continue d’évoluer en tant que journaliste au sein de cette équipe.

Commentaires