13
Août
Lettre ouverte: L’autisme et l’éducation
Lettre ouverte: L’autisme et l’éducation

En préparation de notre dossier pour la rentrée, nous publions le texte d’un père d’enfants différents, inquiet pour l’éducation de ses fils.

La belle saison bat son plein. Et comme vous, j’en profite comme toute autre personne normale. Normale? Pas tout à fait. Je suis AUSSI autiste. Asperger pour être précis, Aspie pour les intimes. Lundi, je serais de retour au boulot et dans ma routine quotidienne. Et, normalement toujours, avec ce sentiment de sécurité dans la notion que j’ai un job, que mon employeur m’apprécie, et que le carnet de commandes est bien rempli. Le bonheur pour un autiste. Le rêve, si j’ose dire.

Mais voilà. J’ai un fils autiste, et un autre TDAH. Ils sont drôles, brillants, créatifs à souhait, et comme leur papa, ils ont des rêves!

- partenaire -
À lire aussi: Une Youtubeuse souhaite ouvrir le dialogue sur l'autisme

À l’approche de la rentrée scolaire, je m’inquiète (en fait, je suis rongé par l’anxiété) parce que je sais que l’école aura toutes les misères du monde pour scolariser mes fils (spécialement celui qui est autiste) pour qu’ils puissent justement, réaliser leurs rêves. Pourtant, mes enfants et ceux comme eux ont de grandes et belles aspirations! Il y a les classiques (archéologue, biologiste marin, paléontologue, astronaute, ingénieur en aéronautique, concepteur de jeux vidéos, pompier, policier), mais il y a les aspirations moins courantes (neurologue, pâtissier, éboueur, auteur et critique littéraire, linguiste). De beaux métiers n’est-ce pas?

Je connais ces enfants. Ils ne sont pas un fardeau pour la société, mais une force, une richesse, une vraie mine d’or! Il n’en tient qu’à nous les adultes, et à TOUT le système de l’éducation et son ministère, de reconnaître (ENFIN) leurs valeurs et de les respecter dans leurs différences. Et de tout mettre en œuvre pour leur assurer une réelle réussite scolaire.

Pour paraphraser un certain premier ministre; n’ont-ils pas, eux aussi, le droit de « Briller parmi les meilleurs »?

Gaston Côté, Lévis

Également sur Planète F
Lettre ouverte: Like-moi pas Cet texte est écrit par Noémie Larouche, rédactrice en chef du magazine Curium, le magazine science et société pour les 14-17 ans. Croquer dans le po...
Génération de petits cons? La Suède, souvent considérée comme un modèle à suivre dans ses politiques famille, n'est peut-être pas toujours sur la bonne voie, clame la journalist...
Le jeu risqué est bénéfique pour les enfants Laisser vos enfants jouer dans des aires de jeux risqués pourrait sembler une mauvaise idée... Pourtant la tendance est à la construction de structure...
La non-scolarisation, prochaine révolution éducative au Québec? Marginal, le unschooling? Certes. Mais, le mouvement éducatif est en marche, croit la sociologue et anthropologue québécoise Marike Reid-Gaudet. En se...
Services scolaires: mobilisation médiatique Écoles, aide financière, « décodeurs »… Les demandes de parents en quête de services scolaires se multiplient, et le courrier pour le Premier ministre...
Jardins pédagogiques : apprendre en cultivant Les jardins pédagogiques en milieu scolaire offrent une multitude d’activités aux enfants. Compter les graines de tournesol. Observer la germination. ...

À propos de Mariève Paradis

Éditrice et cofondatrice, Mariève est journaliste indépendante depuis 2005. Elle travaille sur plusieurs plateformes (web, magazines, hebdomadaires, radio et télévision). Elle cumule deux prix en journalisme, la Bourse Fernand-Seguin en vulgarisation scientifique et la Bourse en journalisme des Instituts de recherche en santé du Canada qui lui a permis de faire des reportages au Nunavik et au Groenland en 2012.

Commentaires