13
Août
Lettre ouverte: L’autisme et l’éducation
Lettre ouverte: L’autisme et l’éducation

En préparation de notre dossier pour la rentrée, nous publions le texte d’un père d’enfants différents, inquiet pour l’éducation de ses fils.

La belle saison bat son plein. Et comme vous, j’en profite comme toute autre personne normale. Normale? Pas tout à fait. Je suis AUSSI autiste. Asperger pour être précis, Aspie pour les intimes. Lundi, je serais de retour au boulot et dans ma routine quotidienne. Et, normalement toujours, avec ce sentiment de sécurité dans la notion que j’ai un job, que mon employeur m’apprécie, et que le carnet de commandes est bien rempli. Le bonheur pour un autiste. Le rêve, si j’ose dire.

Mais voilà. J’ai un fils autiste, et un autre TDAH. Ils sont drôles, brillants, créatifs à souhait, et comme leur papa, ils ont des rêves!

À lire aussi: Une Youtubeuse souhaite ouvrir le dialogue sur l'autisme

À l’approche de la rentrée scolaire, je m’inquiète (en fait, je suis rongé par l’anxiété) parce que je sais que l’école aura toutes les misères du monde pour scolariser mes fils (spécialement celui qui est autiste) pour qu’ils puissent justement, réaliser leurs rêves. Pourtant, mes enfants et ceux comme eux ont de grandes et belles aspirations! Il y a les classiques (archéologue, biologiste marin, paléontologue, astronaute, ingénieur en aéronautique, concepteur de jeux vidéos, pompier, policier), mais il y a les aspirations moins courantes (neurologue, pâtissier, éboueur, auteur et critique littéraire, linguiste). De beaux métiers n’est-ce pas?

Je connais ces enfants. Ils ne sont pas un fardeau pour la société, mais une force, une richesse, une vraie mine d’or! Il n’en tient qu’à nous les adultes, et à TOUT le système de l’éducation et son ministère, de reconnaître (ENFIN) leurs valeurs et de les respecter dans leurs différences. Et de tout mettre en œuvre pour leur assurer une réelle réussite scolaire.

Pour paraphraser un certain premier ministre; n’ont-ils pas, eux aussi, le droit de « Briller parmi les meilleurs »?

Gaston Côté, Lévis

Également sur Planète F
Des milieux de garde scolaire créatifs Confection de sacs réutilisables, production d’un parc à neige, réparation de vêtements... Partout au Québec, des milieux de garde scolaire font preuv...
L’éducation vue par… une enseignante issue de l’école à la maison Mariane Lauzon-Morin a un parcours scolaire atypique. Elle a tour à tour appris en classe et expérimenté l’école à la maison, passant d’une formule à ...
L’enfant apprenaute L’éducation sans l’école. Inconcevable pour la majorité d’entre nous, mais libérateur du plein potentiel des enfants pour d’autres. Même si le mouveme...
Des poux plein la tête! «PÉDICULOSE. Nom féminin. Contamination par des poux.» Les poux sont le cauchemar d’un grand nombre de familles. Les enfants d’âge scolaire sont parti...
Enfants, parents et grands-parents… sous le même toit! Au Canada, pas moins de 363 000 ménages ont choisi la cohabitation multigénérationnelle, c’est-à-dire la cohabitation entre trois générations et plus ...
L’éducation basée sur la science Dans un article du Journal de Montréal, on apprenait cette semaine que le système d'éducation de l'Ontario a réussi à augmenter le taux de diplomation...

À propos de Mariève Paradis

Éditrice et cofondatrice, Mariève est journaliste indépendante depuis 2005. Elle travaille sur plusieurs plateformes (web, magazines, hebdomadaires, radio et télévision). Elle cumule deux prix en journalisme, la Bourse Fernand-Seguin en vulgarisation scientifique et la Bourse en journalisme des Instituts de recherche en santé du Canada qui lui a permis de faire des reportages au Nunavik et au Groenland en 2012.

Commentaires