22
Sep
À la rescousse du TDAH
À la rescousse du TDAH

Annie Martineau est mère de deux enfants, William et Maïka. William a un trouble du déficit de l’attention avec hyperactivité, communément appelé un TDAH. Annie souhaite développer une application mobile pour aider les familles comme la sienne avec le quotidien des enfants différents de 5 à 9 ans. Elle lance son projet « Hero » dans une campagne de sociofinancement.

« Hero » est le nom donné à cette application pour aider les enfants au quotidien. Le principe est simple. L’enfant aura, en ligne, un avatar dont il pourra s’occuper s’il réalise lui-même sa routine du couché, par exemple. S’il oublie de se brosser les dents, l’avatar de l’enfant aura les dents sales. Si le jeune enfant ne prend pas le temps de bien se laver dans le bain, l’avatar sentira mauvais. Le but est d’aider toute la famille avec la routine des enfants. « Les routines, on va se le dire, c’est plate, clame Annie au début de sa vidéo de présentation pour son projet. Et surprise! On est une méchante gang à trouver ça plate les routines! »

À lire aussi: Des ressources pour les enfants à besoins particuliers

Bien que les routines fassent partie du quotidien de toutes les familles québécoises, elles représentent un défi encore plus grand pour celles avec un enfant avec un TDAH. L’application « Hero » permettrait alors aux enfants de développer une plus grande autonomie en plus de rendre plus harmonieuse la vie familiale. Aussi, ça permettrait aux parents de se concentrer sur le positif plutôt que de constamment répéter les consignes. Les réactions sont bien accueillantes pour ce projet. Plusieurs commentaires enthousiastes encouragent Annie à poursuivre ce projet d’envergure.

Mission accomplie

L’objectif d’Annie était, au moment de lancer la campagne de sociofinancement, d’amasser 8 000 $ afin de créer un site web et des maquettes fonctionnelles pour son projet. Pour cela, elle aura besoin des services de graphistes et de programmeurs. Au moment d’écrire ces lignes, le projet Hero avait déjà amassé 8 805 $. Les contributeurs du projet reçoivent même des cadeaux en échange de leur participation monétaire au projet.

À lire aussi: Quand le web rassemble les parents

Au fil des années, Annie a acquis l’expérience professionnelle nécessaire au lancement d’un aussi grand projet. En effet, Annie travaille depuis une quinzaine d’années avec les entreprises en démarrage et en développement des affaires.

« Je suis entourée de professionnels qui valident mes idées et m’aident à les améliorer. Je suis une femme de solutions et d’action! »

— Annie Martineau

En mai dernier, Annie a présenté son projet d’application au Congrès national sur le TDAH. Des médecins, professionnels de la santé et de l’éducation et des parents étaient présents. Le congrès lui a permis de valider auprès de la communauté la réceptivité du projet qui s’est avérée très positive.

Votre abonnement permet à ce magazine d’exister!

Également sur Planète F
Mon parent est atteint d’une maladie mentale Les enfants dont le parent souffre de troubles psychologiques subissent de multiples impacts psychologiques et parfois physiques. À Trois-Rivières, l’...
L’école Rudolf Steiner de Montréal se défend L'école Rudolf Steiner de Montréal a fait parvenir un communiqué à Planète F se défendant de ne pas être une école sectaire. Cette réaction vient à l...
Les nouvelles… pour les enfants! Les bulletins télévisés sont une grande source d’information pour les adultes dans notre société. Mais les enfants dans tout ça ? Qui les informe ? Se...
Le Diclectin cause le cancer? Une étude dit que le Diclectin cause le cancer chez les enfants? C'est faux. L'article publié dans le Journal of Obstetrics and Gynaecology of Canada ...
Arrêtons de prendre les enfants pour des cons Un long billet, Arrêtez de prendre les enfants pour des cons, parle du nivellement par le bas constaté dans la réédition de classiques littéraires. F...
Mon ado est accro aux jeux vidéo Dans l'univers des jeux vidéo, la ligne est mince entre la passion et la dépendance. De plus en plus de joueurs en font une carrière, mais d'autres to...

À propos de Marilou M. Robitaille

Finissante au Baccalauréat en journalisme de l’UQAM, Marilou Muloin-Robitaille est passionnée des technologies et des enjeux de société. Elle aime alimenter les débats et découvrir de nouvelles cultures. D’abord stagiaire pour Planète F, Marilou continue d’évoluer en tant que journaliste au sein de cette équipe.

Commentaires