02
Nov
Parler une, deux, trois langues…. avant même d’entrer à l’école!
Parler une, deux, trois langues…. avant même d’entrer à l’école!

Avec l’ouverture des frontières, il est de plus en naturel que les cultures se croisent et s’unissent. Plusieurs familles parlent donc deux, trois ou même quatre langues différentes à la maison. Le bilinguisme chez les jeunes enfants, est-ce une bonne idée?

C’est le cas d’Andréa Manescal Heath, une Brésilienne qui habite en Allemagne avec son mari et ses deux enfants. À la maison, ils parlent italien, portugais, allemand et anglais. 

Parfois, des parents peuvent trouver inquiétant que leur enfant apprenne une seconde langue très jeune. Ils craignent que l’enfant, confus, n’apprenne aucune des deux langues convenablement. Un enfant bilingue de deux ans a la capacité linguistique de moduler son langage en fonction de la langue utilisée par son interlocuteur. S’il passe d’une langue à l’autre lors d’une conversation, ce n’est pas là le signe qu’il est distrait ou qu’il mélange les deux langues. C’est plutôt un comportement que l’enfant a acquis puisqu’il entend les adultes près de lui le faire aussi.

- Annonce -

Bilinguisme dès la naissance

L’apprentissage d’une deuxième langue est beaucoup plus facile lorsque l’enfant côtoie cet accent et ses différents sons dès la naissance. Durant la petite enfance, c’est la période idéale pour apprendre une langue de manière naturelle pour un enfant. Les enfants qui apprennent rapidement une deuxième langue la parleront sans accent. Déjà vers l’âge de 8 à 10 ans, l’enfant apprendra une langue étrangère avec les mêmes obstacles qu’un adulte.

Toutes les langues du monde comptent au total plus de 800 sons différents. Le français ou l’anglais n’en comptent qu’une quarantaine chacun. Le cerveau d’un bébé est qualifié pour faire la différence entre tous ces sons. Mais rapidement, il n’apprendra que ceux qu’il entend fréquemment. C’est pourquoi l’enfant qui entend plusieurs langues avant même d’avoir un an peut lui faciliter la tâche.

Déjà à 11 mois, un enfant peut perdre la capacité de prononcer un son qu’il n’a que rarement entendu. Par exemple, les bébés japonais perdent rapidement la compétence requise pour la prononciation des consonnes « L » et « R », puisque ces sons sont inutiles en japonais.

Il est toutefois possible pour un bébé dans un milieu bilingue de se spécialiser dans les sons des deux langues entendues à la maison au même titre qu’un bébé d’un milieu monolingue se spécialisera dans les sons de sa langue maternelle.

À lire aussi : le blogue Citoyens du monde

Avantages multiples

Bien que plusieurs craignent que le bilinguisme chez les très jeunes enfants nuise à l’apprentissage de la langue primaire de la maison, le bilinguisme est reconnu pour ses divers atouts. Parler plus d’une langue multiplie les avantages chez les adultes, mais chez les enfants également.

Une équipe de l’Université de Chicago a démontré dans une étude que les enfants bilingues avaient tendance à mieux comprendre la position de l’autre lors d’une conversation. Il semblerait également que les personnes bilingues aient plus de facilité à se concentrer sur une tâche particulière. Finalement, une autre étude démontre que le bilinguisme connaît aussi des effets protecteurs contre le déclin cognitif lié au vieillissement et l’apparition de la maladie d’Alzheimer.

Il faut toutefois avouer que le vocabulaire d’un enfant bilingue sera moins étendu dans chacune des langues qu’un enfant qui n’en apprend qu’une seule. En combinant les deux langues apprises par l’enfant, son vocabulaire est aussi développé que son ami monolingue.

Un livre vient d’être publié aux Éditions Sainte-Justine sur le sujet. Le bilinguisme, un atout dans son jeu, de l’orthophoniste Agathe Tupula Kabola.

 

À propos de Marilou M. Robitaille

Finissante au Baccalauréat en journalisme de l’UQAM, Marilou Muloin-Robitaille est passionnée des technologies et des enjeux de société. Elle aime alimenter les débats et découvrir de nouvelles cultures. D’abord stagiaire pour Planète F, Marilou continue d’évoluer en tant que journaliste au sein de cette équipe.

Commentaires

Laisser un commentaire