08
Fév
Les règles d’Instagram expliquées à un enfant de 8 ans
Les règles d’Instagram expliquées à un enfant de 8 ans

Partage de photos, de vidéos, de commentaires, les enfants s’inscrivent sur diverses plateformes, tel Instagram. Pour se protéger sur ces multiples réseaux, les jeunes suivent un code qu’ils ont établi eux-mêmes.

Instagram est une plateforme gratuite de partage de photos et de vidéos, particulièrement appréciée des jeunes. Selon l’organisme de recherche et d’innovation sur le numérique Cefrio, Instagram, acquis par Facebook en 2012, avait plus d’un million d’utilisateurs dans ses trois premiers mois.

En date de décembre 2016, Instagram a maintenant près de 600 millions d’utilisateurs dans le monde et est toujours en croissance.

- partenaire -

Même si les conditions d’utilisation de cette application stipulent qu’il faut être âgé de plus de 13 ans, il serait naïf de croire que les enfants ne l’utilisent pas. Selon une étude de l’Office of Communication (Ofcom) menée en Grande-Bretagne, 43% des jeunes de huit à onze ans possèdent un compte Instagram, alors que le nombre monte à 56% chez les 12-15 ans.

À lire aussi : Les jeunes face au numérique

Les règles non écrites d’Instagram chez les jeunes

Pour un article du New York Times, Devorah Heitner, auteure et spécialiste sur l’utilisation du numérique par les jeunes, a rencontré des groupes de jeunes de différents milieux, âgés de 11 à 19 ans, afin d’établir un portrait sur des règles que les jeunes se fixent sur l’utilisation des réseaux sociaux.

D’après Devorah Heitner, même si les parents imposent des règles à leurs enfants quant à l’utilisation des médias sociaux, les règles les plus importantes sont celles que les jeunes créent eux-mêmes.

Parmi celles-ci, un groupe de jeunes filles a mentionné qu’il ne faut pas essayer de soumettre une photo où l’on est trop « sexy ». Elles expliquent qu’une photo en bikini en groupe peut être acceptable, mais elle serait jugée si elle se trouve seule sur la photo. Il faut noter que cette notion change pour plusieurs au secondaire et est davantage acceptée.

Un autre facteur important dans les groupes consultés par la spécialiste est l’élément de richesse. Pour des jeunes de banlieues plus aisées, il ne faut pas soumettre des photos de certains voyages. Surtout parce qu’ils permettent de voir les privilèges de certains. Cela peut être vu comme une façon de se vanter.

Enfin, les jeunes croient qu’ils ne doivent pas abuser des photos d’un même événement non plus. D’après plusieurs, ceci encombre inutilement le fils d’actualité des autres utilisateurs et serait énervant. C’est une autre façon de se montrer intéressant.

À lire aussi : La cyberintimidation redoutée des parents

Les règles d’Instagram

Du côté d’Instagram, le site met en place des politiques afin de pouvoir se protéger des éventuels problèmes. Dans un rapport publié en janvier par le délégué britannique aux droits des enfants, on affirme qu’aucun mineur qui utilise Instagram n’a lu les conditions d’utilisation du réseau au complet. Voici les règles d’utilisation :

  1. Il faut être âgé de plus de 13 ans.
  2. Ne pas publier une image contenant de la nudité, de la violence ou suscitant la crainte.
  3. Il est interdit d’utiliser le compte d’un autre utilisateur sans leur permission.
  4. Ne pas laisser quiconque utiliser votre compte.
  5. Garder votre mot de passe secret.
  6. Ne pas intimider les autres utilisateurs ni publier des images offensantes à leur sujet.
  7. Il ne faut pas publier les informations personnelles des autres.
  8. Ne pas utiliser Instagram à des fins illégales ou contre ce que le réseau vous demande.
  9. Demander la permission avant d’ajouter un site web à votre nom d’utilisateur.
  10. Ne pas modifier l’application ou télécharger un virus.
  11. Ne pas utiliser de robots pour accéder à l’application.
  12. Lire le guide d’utilisation et respecter les consignes.
  13. Ne rien faire qui peut nuire à l’expérience des autres utilisateurs.
  14. Ne pas encourager les autres à enfreindre les règles.
À lire aussi : Les jeunes prennent des risques en ligne

Également sur Planète F
Journées de la persévérance scolaire : initiative inspirante! Les jeunes élèves beaucerons en quête d'un travail peuvent désormais candidater chez des employeurs qui accordent de l'importance à la conciliation tr...
Lettre ouverte: Le Ministre Blais doit trouver un terrain d’entente Les signataires:  Tristan Ouimet Savard, Coordonnateur au Regroupement des Auberges du coeur du Québec (RACQ) Sylvie Norris, Directrice générale du ...
L’absence d’éducation sexuelle Une étude américaine du CDC (l'organisation comparable à Santé Canada) démontre que 80% des adolescents ont des relations sexuelles sans avoir eu d'éd...
Colloque inversé: Où sont les services pour les adolescents ? 5 femmes. 5 hommes. Leur point en commun : avoir au moins un enfant âgé entre 12 et 17 ans. Sélectionnés par la firme Léger, ils ont été réunis par le...
La protection Web et les jeunes : comment ça marche ? Nos interactions web laissent des traces. Beaucoup de traces. Chaque publication sur les réseaux sociaux, chaque recherche en ligne produisent des don...
Lettre ouverte: Like-moi pas Cet texte est écrit par Noémie Larouche, rédactrice en chef du magazine Curium, le magazine science et société pour les 14-17 ans. Croquer dans le po...

Commentaires

Laisser un commentaire