29
Sep
Image tirée du documentaire Parents transgenres
Les hauts et les bas de la transparentalité
Les hauts et les bas de la transparentalité

Le modèle de la famille traditionnelle est une fois de plus mis au rancart dans le documentaire Parents transgenres (2014). Inspiré par sa propre transsexualité, le réalisateur torontois Rémy Huberdeau donne la parole à des familles trans. Celles-ci refusent, par souci d’authenticité, d’accepter une parentalité qui se résume à la binarité d’une maman et d’un papa.

C’est d’ailleurs la réflexion qui a motivé le coming out de Stefonknee, alors papa de sept enfants en âge de l’adolescence. « J’ai toujours enseigné à mes enfants l’importance de l’authenticité », confie-t-elle dans le documentaire. Malheureusement, sa quête identitaire a été rejetée par sa famille. Exclue de la communauté dans laquelle elle évoluait, reniée par ses parents et ses enfants, brimée dans ses droits, Stefonknee a dû quitter son coin de pays natal en campagne de l’Ontario. Ayant perdu son emploi, elle s’est retrouvée sans domicile à Toronto, une tentative de suicide marquant son parcours.

Le documentaire dépeint un portrait éprouvant de la transparentalité. Parents, enfants, grands-parents livrent des témoignages poignants qui effleurent quelques enjeux des familles aux genres redéfinis. On suit des femmes et des hommes comme Jena, Syrus et Nik, déjà trans au moment de fonder leur famille. Expériences en clinique de fertilité, maternité et éducation des enfants sont au cœur de leur parentalité non traditionnelle. On rencontre aussi d’autres parents, comme Stefonknee, Aiyyana et Hershel, qui ont fait leur coming out auprès de leurs enfants. Ces derniers racontent comment ils ont dû renégocier leur identité au sein de leur famille.

- partenaire -
À lire aussi : Journal intime d’une transition

Et les enfants dans tout ça?

De toute évidence, changer d’identité ne se fait pas sans heurt au sein de l’entourage des personnes trans. Les enfants qui assistent à la transformation d’un parent vivent parfois des remises en question. « Mon père devient une femme. Mon père qui m’a élevé toute ma vie. Alors, que suis-je? Qui suis-je? », s’est demandé du haut de ses 19 ans le fils de Aiyyana, transgenre d’origine autochtone, lorsqu’elle lui a annoncé ses intentions de devenir une femme.

Au-delà des changements d’apparence physique, la quête identitaire bouscule aussi le rôle que joue le parent auprès de son enfant. Une maman avec de la barbe reste-t-elle une maman? Se fait-elle encore appeler comme tel par son enfant? Mais, en changeant de genre, elle ne devient pas « Papa » par défaut non plus…

Les personnes trans sont confrontées à de nombreux obstacles dans leur désir de façonner une famille à leur image. Mais, la transparentalité est aussi ponctuée de petits « miracles », comme en témoignent les histoires du documentaire. Jena, maman trans, jouit du lien unique de l’allaitement avec son enfant, porté et mis au monde par sa conjointe. Syrrus et Nik, couple de papas trans, donnent naissance à Amélie, une fillette blonde aux yeux bleus.

Le documentaire Parents transgenres ne montre qu’une parcelle de l’infinité de visages que peut prendre la transparentalité et des combats quotidiens qui viennent avec. Néanmoins, ce que l’on retient de cette série de regards intimes sur la transparentalité, c’est le désir commun d’être parent et de jouer ce rôle en toute authenticité.

 

À lire aussi : notre dossier Les familles post-nucléaires

 

Pour commander le DVD : www.transgenderparentsdoc.com

Également sur Planète F
7 pays: 7 façons d’élever les enfants Des techniques parentales, il y en a des tonnes. Des méthodologies et des philosophies parentales, on en retrouve dans chaque culture. Mais bien éleve...
Montrer les enfants sur les réseaux sociaux Facebook, Instagram, Snapchat, Twitter, blogue personnel. Tant de plateformes que les parents utilisent maintenant pour exposer leur vie... et celle d...
Lancement de la Semaine québécoise des familles La voix des parents est entendue lors de la Semaine québécoise des familles. Avant les colloques inversés qui se tiennent mardi et mercredi, le lancem...
Lettre ouverte: Arrêtez de blâmer et humilier les autres parents Cette lettre a été écrite par l'auteure Mélissa Fenton, mère de 4 garçons. Avec son accord, Planète F a traduit son texte publié sur Facebook. Il y a...
Le parent au centre de l’expérience C'est une première que le Réseau pour un Québec Famille se mouille dans un mémoire, une prise de position pour les parents. Déposé aujourd'hui à la Co...
Les 3 Magaly : rompre le silence en famille Les 3 Magaly. C’est le récit de trois générations de femmes autochtones de la Bolivie. La grand-mère a été assassinée par sa patronne en toute impunit...

Commentaires

Laisser un commentaire