15
Oct
Des photos pour apaiser le deuil périnatal
Des photos pour apaiser le deuil périnatal

Depuis un an, la Fondation Portraits d’Étincelles propose un service de photographie pour les parents endeuillés de leur bébé décédé en cours de grossesse ou à la naissance. Une idée qui fait son chemin et qui permet d’aborder l’inimaginable, le deuil périnatal.

Sur le site internet de la Fondation Portraits d’Étincelles, on peut lire des témoignages de parents, de photographes qui partagent leur expérience touchante en lien avec les services de la fondation.

- partenaire -

Des ressources pour les parents

Depuis 2008, l’Association québécoise des parents vivant un deuil périnatal, Parents Orphelins, offre des cafés-causeries, une ligne d’écoute et des activités pour les parents qui ont vécu le décès de leur bébé. On retrouve aussi sur leur site internet toutes les ressources disponibles par région.

À lire aussi: 15 octobre: Une journée pour le deuil périnatal

La Chaire de recherche du Canada sur la santé psychosociale des familles de l’Université du Québec en Outaouais a récemment publié une vidéo sur l’expérience des pères qui ont vécu un décès périnatal. Cinq pères racontent leurs douleurs, leurs angoisses, leurs questions avec une honnêteté déconcertante.

Évidemment, une telle expérience amène des effets sur le couple, la vie de famille, le travail et santé mentale. C’est une vidéo qui offre également des outils à travers ces témoignages.

Reportage vidéo de Jean Balthazar

Écrit en août 2016

Également sur Planète F
Aider les aidants naturels Selon l'Institut de la statistique du Québec, une personne sur quatre au Québec, âgée de 15 ans et plus, est aidant naturel. L'Institut de la statist...
Un monde de parents Les parents tentent de faire de leur mieux pour élever leurs enfants, partout dans le monde. On le voit déjà dans notre chronique Parents du monde : b...
Peau à peau pour les prématurés? Le contact peau à peau pour les prématurés n’est pas une pratique récente, mais les recherches dans ce domaine continuent de progresser. L’hôpital de ...
De l’aide pour les troubles du langage Le manque de ressources et les longues listes d’attentes poussent les parents à se tourner vers le privé lorsqu’ils suspectent un trouble de langage c...
La première Grande semaine des tout-petits En cette Journée mondiale de l'enfance débute la Grande semaine des tout-petits. Cette première édition de cette semaine est pilotée par la Fondation ...
Protéger aux moments-clés Jeudi matin, le 1er septembre, les chaînes humaines, lancées par le mouvement « Je protège mon école publique » seront de retour. Déjà plus de 615 éc...

À propos de Mariève Paradis

Éditrice et cofondatrice, Mariève est journaliste indépendante depuis 2005. Elle travaille sur plusieurs plateformes (web, magazines, hebdomadaires, radio et télévision). Elle cumule deux prix en journalisme, la Bourse Fernand-Seguin en vulgarisation scientifique et la Bourse en journalisme des Instituts de recherche en santé du Canada qui lui a permis de faire des reportages au Nunavik et au Groenland en 2012.

Commentaires

  1. Ketra Pelletier

    À Mme Paradis, beau travail! À propos du deuil postnatal, il existe la ressource bedonzen.com. Sa fondatrice est une maman qui a surmonté le deuil postnatal. Elle est l’heureuse maman de deux magnifiques enfants. Comme quoi, il y a de l’espoir et de la vie, à la suite d’une telle épreuve. Si vous désirez parler de l’après-deuil postnatal dans un prochain article, vous pouvez communiquer avec elle.

Laisser un commentaire