17
Nov
Petit train va loin : l’expertise québécoise en France
Petit train va loin : l’expertise québécoise en France

L’expertise du Québec en petite enfance est accueillie à Saint-Malo cette semaine. Un train qui souhaite aller à la rencontre des parents et des intervenants en petite enfance prend le temps de saluer le 375e de Montréal.

Le train Petite enfance et Parentalité sillonne 14 villes de France en novembre. Cette nouvelle initiative permet à chacun des six wagons d’expérimenter comment un enfant en plein développement voit le monde. « Le train fédère les ressources à la fine pointe du progrès », explique Nathalie Vicarini, instigatrice du projet.

Une équipe québécoise incluant l’Association québécoise des centres de la petite enfance (AQCPE) a été mise à contribution dans ce train pour créer des capsules vidéo « Dis-moi… ». Ces courtes vidéos « permettent de mieux comprendre le développement des enfants et les stratégies éducatives qui le soutiennent ».

On retrouve, dans chaque wagon, les différentes phases du développement de l’enfant. On entend ce qu’entend un bébé dans le ventre de sa mère, on voit ce que voit un nouveau-né à la naissance. À travers une foule d’activités interactives, les visiteurs du train peuvent mieux comprendre comment vit un enfant dans les cinq premières années de sa vie.

« Nous avons fait appel à l’expertise du Québec pour les meilleures pratiques », mentionne Mme Vicarini. En France, le Québec est vu comme un précurseur en ce qui concerne la connaissance du développement de l’enfant et l’éducation des enfants.

Dans la foulée de ce train, une lettre sera transmise aux gouvernements membres de l’OCDE. Lors du congrès de l’OCDE en juin prochain, les instigateurs et partenaires de ce train Petite enfance et Parentalité souhaite une meilleure reconnaissance de l’importance de la transition vers l’école.

L’organisation Ensemble pour l’éducation de la petite enfance chapeaute ce train qui sera à Paris le 20 novembre afin de souligner la Journée internationale des droits des enfants. L’initiative attend 40 000 visiteurs au cours du mois de novembre.

Une initiative qui fera des petits au Québec ?

Également sur Planète F
Redorer l’image des éducatrices La tarification des services de garde constitue le point central du débat entourant le système de services de garde public. La société s’attarde très ...
Protéger aux moments-clés Jeudi matin, le 1er septembre, les chaînes humaines, lancées par le mouvement « Je protège mon école publique » seront de retour. Déjà plus de 615 éc...
Lettre ouverte: L’autisme et l’éducation En préparation de notre dossier pour la rentrée, nous publions le texte d'un père d'enfants différents, inquiet pour l'éducation de ses fils. La bell...
Le nannygate de Justin Trudeau Dans la dernière semaine, médias traditionnels et réseaux sociaux ont déferlés d'opinions concernant les dépenses d'État de Justin Trudeau. Il a embau...
Familles recomposées et casse-tête des fêtes La garde des enfants en alternance, les anciens et les nouveaux conjoints, les cadeaux achetés en double... le temps des fêtes peut s’avérer un réel c...
Lancement de la Semaine québécoise des familles La voix des parents est entendue lors de la Semaine québécoise des familles. Avant les colloques inversés qui se tiennent mardi et mercredi, le lancem...

À propos de Mariève Paradis

Éditrice et cofondatrice, Mariève est journaliste indépendante depuis 2005. Elle travaille sur plusieurs plateformes (web, magazines, hebdomadaires, radio et télévision). Elle cumule deux prix en journalisme, la Bourse Fernand-Seguin en vulgarisation scientifique et la Bourse en journalisme des Instituts de recherche en santé du Canada qui lui a permis de faire des reportages au Nunavik et au Groenland en 2012.

Commentaires

Laisser un commentaire