21
Nov
Comment se portent les tout-petits québécois?
Comment se portent les tout-petits québécois?

Les enfants ne sont pas en parfaite santé, mais ils se portent mieux qu’il y a 10 ans. L’Observatoire des tout-petits publie son deuxième portrait des enfants âgés de 0 à 5 ans. Ces données sont dévoilées à l’occasion de la Grande semaine des tout-petits, qui se déroule du 19 au 25 novembre 2017.

Santé mentale des tout-petits à surveiller

L’Observatoire sonne une cloche en ce qui concerne la santé mentale des bambins. Selon le rapport, près de 5 % des enfants âgés de 1 à 5 ans avaient un diagnostic de trouble mental en 2015-2016, comme l’anxiété, la dépression, le TDAH ou l’autisme. Bien que peu d’enfants de moins de cinq ans soient affectés par le TDAH ou l’autisme, les cas d’autisme chez ce groupe d’âge a connu une hausse. La proportion de bambins diagnostiqués est passée de 0,16 % en 2000-2001 à 0,82 % en 2015-2016.

L’ampleur des troubles de santé mentale pourrait être sous-estimée, signale l’Observatoire, car peu de données sont disponibles pour évaluer la santé mentale des enfants d’âge préscolaire.

- partenaire -
Pour aller plus loin, consultez nos dossiers 
Nouveaux regards sur la maladie mentale 
Vivre la différence

Poids sous (ex)tension

Des problèmes de poids assaillent les enfants de 0 à 5 ans, qui sont moins actifs et passent plus de temps devant les écrans. Entre 2012 et 2015, le tiers des enfants de 3 à 5 ans avaient un surplus de poids ou étaient obèses, indique le rapport. Ces surplus de poids observés en bas âge ont des répercussions plus tard dans la vie de l’enfant. Hypertension, diabète de type 2, maladies cardiovasculaires, asthme, apnée du sommeil…

À lire aussi : Marketing alimentaire trompeur?
« Selon les Directives canadiennes en matière de comportement sédentaire, le temps passé devant un écran devrait être limité à moins d’une heure par jour chez les enfants de 3 à 4 ans et à 2 heures par jour chez les enfants âgés de 5 ans », peut-on lire dans le portrait. Or, environ les trois quarts des enfants de 3 à 5 ans ne respectent pas ces directives en matière de temps passé devant les écrans. Cela se traduit notamment par un mode de vie plus sédentaire. Au quotidien, ces mêmes enfants consacrent en moyenne plus de temps à des activités sédentaires (456 minutes) qu’à des activités physiques (278 minutes).
À lire aussi : 
Le rôle de l’école numérique
Jouer dehors, essentiel pour les enfants

Bonnes nouvelles

Malgré ces soucis de tour de taille, la santé physique des enfants s’est améliorée depuis les 10 dernières années. L’Observatoire attribue cette amélioration, entre autres, à certaines mesures collectives déployées dans les dernières années, notamment la Fondation OLO et des programmes de vaccination et de soutien à la périnatalité.

Cet examen de santé rapporte d’autres bonnes nouvelles en ce qui concerne les grossesses et les naissances. De façon générale, les bébés viennent au monde dans de meilleures conditions, malgré une hausse de 19 % des césariennes depuis 2002. Les césariennes ne sont pas sans risques pour maman et bébé, qui peuvent souffrir d’infections, d’hémorragie ou éprouver des difficultés à commencer l’allaitement.

Pour aller plus loin, consultez notre dossier Abus dans la salle d'accouchement

Tout-petits : une priorité de la société québécoise

Le Québec est souvent perçu comme avant-gardiste en ce qui concerne la connaissance du développement de l’enfant. Cet automne, l’expertise québécoise en petite enfance a été mise à contribution en France dans le cadre du projet du train Petite enfance et Parentalité. Un train s’est arrêté dans 14 villes de France en novembre. Chacun des wagons permet d’expérimenter comment un enfant en plein développement voit le monde.

« Les tout-petits représentent 7 % de la population, mais 100 % de notre avenir collectif. » Telle est la devise de la Grande semaine des tout-petits, qui a été mise sur pied pour souligner la Journée internationale de l’enfance. Cette journée est célébrée le 20 novembre depuis plus de 60 ans.

Ainsi, du 19 au 25 novembre, des centaines d’activités pour les familles se déroulent dans toutes les régions du Québec. Cet événement, qui revient pour une deuxième année, vise à alimenter le dialogue autour du développement des enfants et à mettre en lumière les initiatives en faveur de la petite enfance. La Grande semaine des tout-petits invite la population à se joindre au mouvement en signant la Lettre des grands à chacun des tout-petits.

L’UNICEF a profité de la Grande semaine des tout-petits s’engager envers la jeunesse canadienne. L’organisation pour les Nations unies souhaite bâtir un outil pour mesurer et améliorer le bien-être des jeunes Canadiens, comme le rapporte Le Devoir. L’organisation souhaite faire du Canada le meilleur pays au monde où grandir d’ici 2030.

Consultez le portrait 2017 de l’Observatoire des tout-petits

Également sur Planète F
Même plus la force de jouer L'Observatoire des tout-petits a publié un rapport sur la violence envers les 0-5 ans. L'occasion de se demander quelles sont les solutions mises en p...
L’inacceptable vulnérabilité Quatre Québécois sur cinq trouvent inacceptable le nombre d'enfants vulnérables qui débutent la maternelle. C’est la grande conclusion que tire l’Obse...
Enfants autistes, mères en détresse La santé des mères des enfants autistes est inquiétante. C’est le constat brutal de Catherine des Rivières-Pigeon, professeure au département de socio...
Travailler trop ou pas du tout: un risque pour la santé mentale des ados Le marché du travail attire de plus en plus les jeunes Québécois. La proportion d'adolescents de 15 à 19 ans qui possèdent un emploi durant l'année sc...
Suicide et intimidation: agir pour les ados La belle saison des vacances est arrivée, mais cela n’empêche pas des jeunes de se sentir malheureux. Des jeunes comme Alexandre Lemay-Bélanger, qui s...
Mon ado est accro aux jeux vidéo Dans l'univers des jeux vidéo, la ligne est mince entre la passion et la dépendance. De plus en plus de joueurs en font une carrière, mais d'autres to...

Commentaires

Laisser un commentaire