05
Déc
Éducaloi souhaite parler de droit aux jeunes
Éducaloi souhaite parler de droit aux jeunes

Éducaloi, dont la mission est de fournir de l’information juridique, souhaite parler de droit aux jeunes. À travers des capsules vidéo de sensibilisation, l’organisation veut amener les jeunes à mieux comprendre le système de justice ainsi que leurs droits et responsabilités en matière juridique.

« Le projet veut faire réfléchir les jeunes sur les décisions qu’ils doivent prendre au quotidien. Ils sont déjà des citoyens actifs et avertis en signant un contrat de cellulaire, un bail, en ayant un premier emploi. Ils doivent être outillés pour prendre de bonnes décisions », explique Julie Bourbonnière, directrice au développement, aux communications et à la philanthropie chez Éducaloi.

Les capsules vidéo souhaitent répondre à des questions concrètes des jeunes comme « Comment agir avec les policiers? », ou « Est-ce qu’un mineur a le droit d’être représenté par un avocat? ». C’est aussi des informations dont les jeunes auront besoin au quotidien, comme connaître leurs droits en tant que consommateurs, ou encore comment ça se passe quand les parents se séparent, par exemple.

- partenaire -

Les capsules veulent aussi apporter une réflexion sur les comportements des jeunes, notamment les comportements en ligne comme le partage de photos ou l’utilisation des réseaux sociaux pour menacer quelqu’un. « Ce n’est pas parce qu’on a moins de 18 ans qu’il n’y a pas de conséquences », rappelle Me Dominique Boutin, spécialiste en vulgarisation juridique pour Éducaloi.

Sociofinancement

Pour ce projet bien précis, l’organisation se tourne vers le sociofinancement. « Nous cherchons de nouvelles sources de financement pour augmenter la visibilité de notre organisation, mais aussi pour lancer des projets indépendants de notre mission de base », mentionne Mme Bourbonnière. Le but est de créer une campagne d’information publique « parce que les besoins sont réels », selon Mme Bourbonnière.

Éducaloi est un organisme à but non lucratif indépendant qui est financé par différents partenaires dont La Chambre des notaires, le Barreau, la Société québécoise d’information juridique (SOQUIJ) et les ministères de la Justice du Québec et du Canada.

Pour appuyer le projet de ces capsules vidéo d’Éducaloi.

 

Également sur Planète F
Pourquoi protéger l’identité numérique des jeunes? Une tournée de sensibilisation à la protection des renseignements personnels et de la vie privée est en cours dans les écoles secondaires du Québec. ...
Lettre ouverte: Le Ministre Blais doit trouver un terrain d’entente Les signataires:  Tristan Ouimet Savard, Coordonnateur au Regroupement des Auberges du coeur du Québec (RACQ) Sylvie Norris, Directrice générale du ...
Mon parent est atteint d’une maladie mentale Les enfants dont le parent souffre de troubles psychologiques subissent de multiples impacts psychologiques et parfois physiques. À Trois-Rivières, l’...
La chambre d’adolescent: exposition photo Une exposition de photos de Caroline Hayeur, à la limite du documentaire, sur des chambres d'adolescents. À voir jusqu'au 27 avril à la Maison de la c...
Journées de la persévérance scolaire : initiative inspirante! Les jeunes élèves beaucerons en quête d'un travail peuvent désormais candidater chez des employeurs qui accordent de l'importance à la conciliation tr...
Avortement : un droit pas si acquis qu’on le croit Au Québec, les femmes peuvent bénéficier d’une interruption volontaire de grossesse (IVG)  légale, gratuite et accessible. Et cet automne, la pilule a...

À propos de Mariève Paradis

Éditrice et cofondatrice, Mariève est journaliste indépendante depuis 2005. Elle travaille sur plusieurs plateformes (web, magazines, hebdomadaires, radio et télévision). Elle cumule deux prix en journalisme, la Bourse Fernand-Seguin en vulgarisation scientifique et la Bourse en journalisme des Instituts de recherche en santé du Canada qui lui a permis de faire des reportages au Nunavik et au Groenland en 2012.

Commentaires

Laisser un commentaire