15
Mar
Photo : Zun Lee / Source BBC
Planète Famille : découvertes de la semaine du 12 mars
Planète Famille : découvertes de la semaine du 12 mars

Quoi de neuf sur la planète famille? Droit de vote chez les enfants, parole aux adolescents, violences obstétricales, figure du père afro-américain, étymologie de la famille et travail à temps partiel des mères.

Voici ce qui a retenu notre attention durant la semaine du 12 mars 2018.

Voter dès la naissance

Vos enfants sont-ils intéressés par la politique? Sont-ils en mesure de prendre une décision et de faire un choix éclairé? Ricochet s’intéresse à une proposition que le ministre de l’Emploi et de la Solidarité sociale François Blais avait lancée en 2006 lorsqu’il était professeur. Il proposait d’accorder le droit de vote dès la naissance. Les parents voteraient par procuration pour leurs enfants. Une bonne façon d’éduquer les jeunes à la démocratie?


À lire aussi : Élections : comment la politique vient aux enfants?


Comment élever nos garçons?

Vous aimeriez savoir ce que pensent vos garçons? Deux frères de 14 et 16 ans discutent de la difficulté à se conformer au modèle de masculinité imposé par la société. Les adolescents se confient sur la relation avec leurs parents, le cancer de leur mère et sur leurs relations avec les filles. Ces témoignages font partie d’un dossier de fond du New York Magazine qui recelle de pertinentes réflexions sur comment élever nos garçons.

Dossier comment élever un garçon

Sur le même sujet, la journaliste et auteure Marilyse Hamelin dénonce le message « 100 % garçon » que l’on envoie aux jeunes quant à leur façon de se comporter. « Quand on laisse entendre aux garçons qu’ils doivent être dans l’action, dans le « faire », quand on leur fait sentir qu’ils sont efféminés s’ils sont introspectifs, s’ils versent des larmes ou aiment les « jeux de filles », on leur fait du tort, beaucoup de tort. Et ce tort rejaillit sur toute la société », écrit-elle dans sa chronique pour Chatelaine.

La parole à une future militante

« Ne pas pensez pas trop! Agissez maintenant. » C’est le conseil que donne la fille de la militante et fondatrice de Wedosomething Montréal, une organisation sans but lucratif qui organise des levées de fond en soutien aux familles démunies et aux immigrants notamment. Dans le cadre de la Journée internationale des droits des femmes, l’adolescente de 14 ans se confie sur la féminité et dénonce le fait que les filles doivent être parfaites.


À lire aussi : Féministes, les adolescentes?


Pouvoir médical et corps des femmes

Nos collègues de Nouveau Projet partageaient la semaine dernière ce percutant balado d’Arte Radio sur les violences médicales vécues par les femmes lors de la grossesse. Un excellent complément audio au tout premier dossier de Planète F, qui affrontait d’assaut le tabou des abus encore trop fréquents dans les salles d’accouchement.


À lire aussi : Accoucher sans statut au Québec


Regards sur la paternité noire

Le photographe Zun Lee s’intéresse à la figure du père afro-américain. Il a photographié dans leur intimité des pères et leurs enfants. Il a découvert que les images véhiculées par les médias du père absent et de celui du patriarche typique des sitcoms ne reflètent pas la réalité des pères d’aujourd’hui. La BBC publie quelques clichés de son photodocumentaire présentement à l’affiche au Bronx Documentary Center de New York.

Paternité noire

Photo : Zun Lee | Source : BBC

Étymologie de la famille

La professeure d’histoire Yolande Cohen définit le mot « famille » à l’émission Plus on est de fou, plus on lit! Saviez-vous que famille vient du mot latin « familia qui veut dire esclave ou serviteur »? C’est à partir du 19e siècle qu’apparaît le modèle de famille nucléaire que nous connaissons. Aujourd’hui, des groupes revendiquent les droits autrefois réservés à la famille nucléaire typique. Pour en savoir plus sur l’histoire des familles, jetez un coup d’oeil aux capsules historiques produites par Planète F.

Travail à temps partiel des mères

Travailler à temps partiel aurait un impact négatif sur les augmentations de salaire à long terme. Dans WorkingMother, on s’intéresse à une étude de l’Institut des études en fiscalité de la Grande-Bretagne qui démontre l’impact du travail à temps partiel sur les possibilités d’avancement. Cette étude note que ce sont surtout les mères qui occupent une position à mi-temps. Les femmes ayant fait des études sont plus désavantagées que celles moins éduquées. Cette situation expliquerait en partie pourquoi l’écart salarial entre les hommes et les femmes perdure.


Vous aimez cet article? Abonnez-vous pour avoir accès à tous nos dossiers et reportages!


Pour plus de découvertes :

Semaine du 26 février 2018

Semaine du 19 février 2018

Semaine du 12 février 2018

Semaine du 5 février 2018

 

Également sur Planète F
Portrait d’une mère qui travaille dans les années 1950 En 1956, 16 % des femmes ayant des enfants de moins de 6 ans travaillent à l'extérieur de chez elles. Jennie Magill, vingt-sept ans, résidante de Hamm...
Lettre ouverte – Être une femme aujourd’hui Être belle, performer, réussir professionnellement, être une bonne mère, une bonne partenaire de couple et un soutien de famille : autant d’obligation...
Lettre ouverte : Enquête sur les pratiques éducatives genrées des parents ... « Je tente le plus possible d’acheter des jouets neutres à mon fils, ou de contrebalancer les camions et les autos qu’il reçoit avec des jouets tradit...
Planète Famille : découvertes de la semaine du 19 février Quoi de neuf sur la Planète Famille? Résilience et empathie comme vecteur de réussite, impacts financiers de l'allaitement, cohabitation intergénérati...
Pourquoi protéger l’identité numérique des jeunes? Une tournée de sensibilisation à la protection des renseignements personnels et de la vie privée est en cours dans les écoles secondaires du Québec. ...
La chambre d’adolescent: exposition photo Une exposition de photos de Caroline Hayeur, à la limite du documentaire, sur des chambres d'adolescents. À voir jusqu'au 27 avril à la Maison de la c...

Commentaires