09
Avr
Photo : Tours de tables| Visa Niemeläinen
Montréal vue par ses enfants
Montréal vue par ses enfants

Dans le cadre des festivités du 375e anniversaire de Montréal, la Maison de l’innovation sociale et ses partenaires ont demandé à 300 jeunes montréalais de 6 à 17 ans de se prononcer sur ce qu’ils pensent de leur ville. Quelles sont leurs impressions de Montréal?

L’initiative de consultation citoyenne Tours de tables s’est déroulée dans plusieurs parcs de Montréal au cours de l’été 2017. Cette tournée a permis de recueillir, réalisée sous forme de jeu-questionnaire, l’opinion d’enfants provenant de 19 arrondissements. L’objectif : tendre le micro à la jeunesse montréalaise afin de savoir ce que les enfants aiment de leur ville, ce qu’ils n’aiment pas et ce qu’ils souhaitent voir s’améliorer.

La vérité sort de la bouche des enfants

Les thèmes abordés sont variés. Les enfants s’expriment en toute honnêteté et leurs témoignages sont loin des discours politiques auxquels nous sommes habitués. Ils partagent leur opinion sur l’état des routes, le trafic, les pistes cyclables, le transport en commun et la construction sans passer par mille et un détours.

Ils s’inquiètent devant la surabondance des automobiles, la pollution, la surconsommation et le manque d’espace vert. Ils espèrent que la ville de demain leur fera plus de place pour jouer librement et ils sont inspirés par des pays comme la Suède qui met de l’avant des solutions de rechange pour améliorer les conditions environnementales. Ils sont favorables au covoiturage, aux déplacements en vélo et à pied et ils aimeraient davantage de bus à Montréal.

Ils espèrent une ville où il fait bon vivre. Une ville où la différence n’est plus une source de discussion et l’acceptation de l’autre est ancrée dans les valeurs. Ils sont à la fois rêveurs, diplomates, ingénieux, débrouillards, intelligents et pleins d’espoir. Ils ne sont pas en panne d’inspiration. Ils sont la relève de demain et s’attendent à vivre en harmonie dans une ville qui les représente adéquatement.


À lire aussi : Les modules de jeux sont-ils trop faciles?


L’arbre à souhait : un transmetteur de désirs

De cette consultation est née Radio Arbre, une installation et une radio web participative réalisée par Daily tous les jours. Le poste de radio géant est installé jusqu’au 7 mai 2018 dans l’Espace Jeunes de la Grande bibliothèque de Montréal. Par la suite, le dispositif se promènera  sur l’île de Montréal tout l’été. Ce point de ralliement permet au public de prendre part à un projet collectif tout en écoutant les 325 témoignages récoltés lors des tours de tables, diffusés et répartis dans 14 émissions thématiques. Cette écoute interactive invite les participants à réfléchir et encourage la discussion sur les enjeux présents à Montréal.

Cette première expérience laisse prévoir qu’en 2018 d’autres ateliers verront le jour afin d’encourager la jeunesse montréalaise à continuer à se prononcer et à imaginer le Montréal de demain. Une chose est certaine, les jeunes sont confiants qu’ensemble, on peut tout faire. Un bel exemple que la vérité sort presque toujours de la bouche des enfants!


Votre abonnement permet à ce magazine d’exister!

Également sur Planète F
Montrer les enfants sur les réseaux sociaux Facebook, Instagram, Snapchat, Twitter, blogue personnel. Tant de plateformes que les parents utilisent maintenant pour exposer leur vie... et celle d...
Familles recomposées et casse-tête des fêtes La garde des enfants en alternance, les anciens et les nouveaux conjoints, les cadeaux achetés en double... le temps des fêtes peut s’avérer un réel c...
Le Diclectin cause le cancer? Une étude dit que le Diclectin cause le cancer chez les enfants? C'est faux. L'article publié dans le Journal of Obstetrics and Gynaecology of Canada ...
Immigrants de deuxième génération « Un Québécois noir, maintenant ça existe », plaisante Jérôme Pruneau, ethnologue et directeur de l’organisme Diversité artistique Montréal (DAM). L...
Avoir des enfants sur le tard C'est lors de l'annonce de la grossesse de Patricia Paquin en août dernier que le débat s'est enflammé sur les réseaux sociaux. Avoir des enfants « su...
Surprotection : plus de mal que de bien L’ère est à la surprotection de nos enfants. Et c’est loin d’être une bonne nouvelle. Nos préoccupations en matière de sécurité restructurent le jeu, ...

Commentaires

Laisser un commentaire