18
Avr
Vie d’aréna – La fin de la saison, vraiment ?
Vie d’aréna – La fin de la saison, vraiment ?

La clarté en fin de journée est arrivée. Nous avons passé à travers une autre saison de hockey.

Vous savez, les saisons qui se suivent mais qui ne se ressemblent pas. Pas toujours le même esprit d’équipe entre les jeunes. Pas la même ambiance entre les parents dans les estrades. L’enthousiasme des entraîneurs à transmettre leur passion du hockey aux jeunes n’est pas le même, non plus.

- partenaire -

Il y a de ces années où vous vous dites : «  c’était certainement une mauvaise année. Vivement la fin de la saison qu’on passe à autre chose ! » Il y a aussi de ces années où vous vous dites : « pourvu que je revive les mêmes émotions l’an prochain ! »

La dernière fois

Puis, sans vous en rendre compte, vous mettrez votre réveille-matin trop tôt une dernière fois. Vous boirez votre dernier café dans les estrades, vous vivrez votre dernier match de la saison. Vous quitterez l’aréna pour une dernière fois avec votre enfant. Celui-ci pourrait avoir le cœur gros. Plus que vous, en fait.

J’ai eu droit à un « Mais ma carrière est finie! », après la dernière partie de la saison de mon 8 ans. Ça a été une défaite crève-cœur. Mais rappelez-vous, il en était à sa première saison de hockey à vie ! Je peux assurément dire qu’il sera de retour la saison prochaine.

Pour certaines équipes, les fêtes de fin de saison se succèdent : quilles, hockey cosom, parties parents-enfants, pizza, buffet, cadeaux, certificats, méritas. Ce sera l’occasion pour les enfants de se dire un dernier au revoir, avant que la vie normale ne recommence. Parce que oui, vous aviez une vie avant cette saison de hockey !

Ce sera aussi votre dernière occasion de remercier le personnel d’encadrement d’avoir donné de leur temps toute l’année. Dans les bons et les moins bons moments. En fin de semaine, à regret, j’ai manqué la fête de fin de saison de mon garçon. La Hockey mom devait relever d’autres défis !

La folie

En fin de semaine dernière, j’ai quitté mon chez-moi trop tôt le matin, avec, à bord, quatre filles âgées de 11 et 12 ans. Toutes passionnées du hockey. J’ai conduit la voiture pendant 200 km, pour leur permettre de pratiquer leur sport préféré.

J’ai traversé le Bas-Saint-Laurent d’est en ouest, à la conquête d’un aréna où le hockey se joue encore. Tout ça pour procurer 90 minutes de bonheur et de sueurs à des mordues de hockey ! Quatre filles, quatre poches, un café. Aucun danger de m’endormir au volant, j’avais de l’animation dans les oreilles ! C’était par contre un peu plus tranquille au retour !

Et si ce n’était que le début

Pour certains joueurs de hockey, c’est la fin d’une saison. Pour d’autres, c’est le début : Coupe Dodge, hockey AAA de printemps, camps de perfectionnement. La saison peut s’étirer jusqu’en juin, s’estomper légèrement pour quelques semaines et revenir en force pour les camps préparatoires et les camps de sélection. Puis, vous savez quoi ? On sera déjà en août et on fera notre retour en force dans les arénas froides, gougounes aux pieds !

À propos de CynthiaParadis

Originaire de Mont-Joli, dans le Bas St-Laurent, Cynthia habite Sainte-Luce, tout près de sa ville natale. Elle s'est expatriée pour ses études pendant 7 ans à Montréal. Elle est revenue à ses origines il y a 16 ans. Mère de trois enfants de 11, 8 et 2 ans, elle est aussi pharmacienne dans un établissement de santé du Bas-Saint-Laurent. D’entraîneure de patinage de vitesse à présidente du conseil d’administration d’un CPE ou d’une Fondation d’école, elle donne de son temps aux organisations que ses enfants fréquentent.

Commentaires

Laisser un commentaire