19
Déc
Je suis un rat de bibliothèque
Je suis un rat de bibliothèque

J’assume complètement d’être un rat de bibliothèque. Le coup de foudre avec les livres est arrivé le jour où ma mère m’a amenée à la bibliothèque. La bibliothèque toute neuve de la ville. Ça sentait le neuf. Ça sentait aussi les livres neufs. Une odeur que je recherche encore comme réconfort.

Quand j’étais petite, mon père avait un commerce dans un centre commercial. Je m’y sentais comme chez moi. C’est aussi l’avantage de grandir dans une petite ville! Et quand je ne savais plus où aller, j’allais me réfugier à la librairie. Assise par terre entourée de cette odeur de bouquins neufs, je découvrais ce que les livres avaient à m’offrir. Les gens qui travaillaient à la librairie me connaissaient et me laissaient faire en souriant.

Apprendre à lire

Je me souviens d’une crise monstre que j’avais faite à ma mère. J’avais quatre ans. Je ne savais pas encore lire et je devais demander à mes soeurs ou ma mère de me raconter des histoires. Mais vous savez, les livres de Disney sont longs… Je comprends maintenant pourquoi elles ne voulaient pas m’en lire plusieurs d’affilée! Alors cette journée, j’avais crié. J’avais dit que j’avais hâte d’apprendre à lire. Parce que je pourrais alors me raconter des histoires TOUTE SEULE.

J’ai grandi avec les livres. C’est devenu une passion rapidement. Ma mère me donnait des livres pour me récompenser de mes bons bulletins scolaires. À son grand désarroi, je les finissais en quelques jours à peine. À l’école, je me faisais chicaner parce que j’avais toujours le nez dans mon livre plutôt que d’écouter l’enseignant.

Un ami du primaire retrouvé à l’âge adulte se souvenait de moi comme « la fille qui avait toujours le nez dans un livre ».

Au secondaire, la lecture (et l’écriture) m’a permis de m’échapper de ma crise d’identité. Je trouvais du réconfort dans un livre qui m’emmenait loin de ma réalité. C’était le seul moment où j’arrivais à me sentir bien avec moi-même. En lisant et en écrivant.

Aujourd’hui, la lecture fait partie de mon travail. Et j’avoue que je ne pourrais pas vivre sans écrire.

C’est cette petite graine semée alors que je n’allais pas encore à l’école qui m’a poussée à aimer autant la lecture. J’en suis tellement reconnaissante à ma mère qui m’a transmis sa passion de la lecture. Comme parent maintenant, je ne dis (presque) jamais non à une histoire collée contre mes enfants. C’est une échappatoire, un moment précieux que je voudrais graver pour toujours dans ma mémoire.

Comme parents, on a le pouvoir de faire germer cette envie de la lecture. C’est la raison pour laquelle j’ai voulu publier ce palmarès de livres. J’aspire à ce que Planète F vous fasse découvrir plein de beaux livres pour partager de beaux moments avec vos enfants.

Pour tous les liens vers nos suggestions, c’est par ici:

Pour charmer les petits

Bouts de chou

Premières lectures en solo

Albums

Le monde de la BD

Romans jeunesse

Pour réfléchir, renverser, transformer

Beaux livres

Vive l’apprentissage!

Pour interagir

Pour s’amuser et rigoler

Palmarès de lecture 2017 

Pas seulement dans les livres

Il y a les livres bien sûr, mais il y a aussi les magazines. Et pour enfants, il y a plusieurs options à découvrir ou redécouvrir! C’est un plaisir pour les enfants de recevoir leur magazine par la poste chaque mois, à leur nom. Ils sont excités de découvrir ce qui s’y cache. Et si les enfants aiment moins les livres, c’est peut-être une option pour les intéresser à la lecture!

Grilled Cheese Magazine: Magazine bilingue produit et édité par L’abricot, Grilled Cheese met en vedette des illustrateurs d’ici. C’est un beau magazine pour les enfants qui offrent activités et bricolages.

POPI: Magazine français qui est très populaire chez les enfants, même ici! Petit Ours Brun, Poulette et ses amis amènent des sourires, surtout avec les bricolages proposés.

Les Explorateurs: Le petit frère des Débrouillards, les Explorateurs s’adressent aux plus jeunes (5-8 ans) pour faire découvrir le monde. Animaux, expériences, géographie… En plus des bandes dessinées et des bricolages!

Les Débrouillards: C’est un classique à offrir en cadeau. Le magazine s’adresse au 9 à 14 ans. Il offre une façon unique de raconter le monde. Reportages, jeux, bandes dessinées. C’est un incontournable pour ouvrir un enfant sur les thèmes importants comme la technologie, l’environnement, l’histoire, le futur… et bien sûr la science!

Curium: Le grand frère des Débrouillards s’adresse aux ados. Et même les adultes y seront intéressés. Des enjeux actuels sont bien vulgarisés et accessibles. On y retrouve des débats sur l’environnement, l’éthique. On se questionne sur la place des jeunes dans la société. Planète F avait d’ailleurs fait un partenariat pour parler de l’école secondaire avec Curium en janvier 2016.

Revue Planches: Pour les adolescents (et les adultes) qui aiment la bande-dessinée, c’est la revue Planches qu’il faut acheter! Découvrir la BD faite ici au Québec sur des thèmes actuels, parfois ludiques, mais pas toujours. C’est une revue indépendante qui gagne à être connue!

À propos de Mariève Paradis

Éditrice et cofondatrice, Mariève est journaliste indépendante depuis 2005. Elle travaille sur plusieurs plateformes (web, magazines, hebdomadaires, radio et télévision). Elle cumule deux prix en journalisme, la Bourse Fernand-Seguin en vulgarisation scientifique et la Bourse en journalisme des Instituts de recherche en santé du Canada qui lui a permis de faire des reportages au Nunavik et au Groenland en 2012.

Commentaires

Laisser un commentaire