20
Mar
La perception parent – enseignant : l’impact pour l’élève
La perception parent – enseignant : l’impact pour l’élève

Une récente étude menée et publiée par l’Université du Missouri a démontré l’importance de la perception qu’a l’enseignant du parent dans sa relation avec l’élève.

Chez les enseignants, mieux se porte la perception de l’apport éducatif d’un parent envers son enfant, mieux se porte la relation avec l’élève. Et les chances de réussite de cet élève sont aussi plus grandes. Parallèlement, les enseignants impliqués dans cette étude participaient aussi à une formation dans le but d’améliorer la quantité et la qualité des interactions parent-enseignant.

J’ai des garçons pour qui l’importance du lien fait foi de tout. Le sujet de cette étude m’interpellait donc tout particulièrement.

- Annonce -

De la théorie à la réalité

À cause de mon expérience personnelle, je ne suis nullement surprise des résultats de l’étude. Et je ne porte ici aucun jugement péjoratif sur le rôle des enseignants. Au contraire, j’ai le plus grand respect pour eux. Cependant, force m’est de constater que pour un même parent, l’expérience avec l’enseignant peut être très différente d’une année à l’autre.

Je considère tout à fait normal qu’il y ait une adaptation à faire à chaque début d’année scolaire. Pourtant, le parent demeure le même, d’une année à l’autre. Comment se fait-il que la relation puisse être si différente d’un enseignant à l’autre? Comment se fait-il que cela puisse être si facile une année et si difficile l’année d’après (ou vice-versa) dans la relation avec l’enseignant de son enfant?

Justement, la réponse se trouve dans le côté humain de la relation. On n’a pas ici affaire à des robots mais bel et bien à des êtres humains. Et de penser dupliquer la bonne relation d’une année scolaire à l’autre relève du désir mais pas nécessairement de la réalité. C’est là que les résultats de l’étude me semblent très intéressants. Trouvons des façons de faire en sorte que ce soit le plus souvent la réalité. Sachant que c’est encore plus important pour des élèves vivant des difficultés à l’école.

À lire aussi: Implication des parents: trouver le juste milieu

Vers une meilleure reconnaissance du rôle de chacun

D’expérience, une des pistes de solution qui m’apparaît essentielle à une relation parent-enseignant de qualité, c’est la reconnaissance du rôle et de l’expertise de chacun. Une relation de communication et d’ouverture à l’autre. Le parent possède une connaissance de son enfant que l’enseignant devrait accueillir avec ouverture. Il peut recueillir ici des informations précieuses pour le guider dans l’instauration d’une relation positive avec l’élève.

Pour sa part, le parent doit reconnaître la formation et l’expertise de pédagogue de l’enseignant. Il peut cependant arriver que le parent puisse nommer pour aider, au besoin, les méthodes d’intervention qui sont efficaces à la maison. L’important dans ce cas étant que ce soit fait dans le respect du rôle de l’enseignant aussi. C’est l’instauration d’une dynamique de communication respectueuse qui permet de bâtir ce pont au service de l’élève.

On aurait beau monter un guide de la parfaite collaboration parent-enseignant, il n’en demeure pas moins qu’il arrive qu’il y ait moins d’affinité entre deux personnes. C’est tout simplement humain. Et c’est surtout là qu’il importe de penser à l’élément au centre des préoccupations : l’élève. Et c’est ce que cette étude démontre clairement dans ses résultats.

Commentaires

Laisser un commentaire