01
Sep
La rentrée, ou la reprise du chapeau de parent-motivateur
La rentrée, ou la reprise du chapeau de parent-motivateur

Aujourd’hui, c’était matin de rentrée pour nos trois plus vieux. Rentrée somme toute vécue dans une fébrilité élevée, mais heureuse pour nos trois monstres et leurs parents. La rentrée, c’est aussi pour moi synonyme de retour à un rôle quelque peu délaissé durant les vacances scolaires, celui du parent-motivateur. Pas surprenant avec 4 enfants ! Dans l’ensemble, mes trois grands ont habituellement besoin de peu de motivation. Ils aiment l’école, y réussissent bien et y sont appréciés.

Le travail de motivation reprend principalement avec la reprise des diverses thérapies et rendez-vous du petit dernier ! Nous avons la chance d’avoir trouvé sur notre route des professionnelles épatantes et très agréablement stimulantes pour fiston. Par contre, celui-ci n’a pas toujours une folle envie de faire les efforts parfois très grands qui viennent avec les nouvelles étapes de ses apprentissages. Encore moins quand il s’agit de pratiquer AVEC MAMAN À LA MAISON 😉 C’est donc là que je remets plus que jamais mon chapeau de clown-meneuse de claques-ratoureuse-négociatrice en chef !

- partenaire -

Le rôle du parent-motivateur

Honnêtement, il y a des jours avec et des jours sans, des jours qui s’écoulent paisiblement, d’autres comportant davantage d’écueils. Par moments, un seul Encore! ou Bravo! bien senti suffit à relancer la persévérance de fiston, et évidemment, il y a de ces périodes où même le plus grand clown du monde ne réussirait pas à lui soutirer une répétition de plus …

Mais comment lui en vouloir quand on apprend que produire un son lui demande deux fois plus d’énergie qu’à nous simples bisomiques, que ses petits muscles ont naturellement passablement moins de tonus et donc de force. Comment perdre patience quand malgré la difficulté d’un nouvel exercice qu’il peine à maitriser, il garde un sourire qui rayonne a des kilomètres à la ronde et trouve souvent moyen de contourner la difficulté (et la consigne ;)) alors qu’on le catégorise comme manquant d’intelligence !

Alors, je vais reprendre dès cette semaine mon bâton de pèlerin, mon nez de clown et mon positivisme digne des meilleurs coachs de vie pour l’accompagner, lui, mon petit guerrier de l’apprentissage, dans la reprise de notre routine un peu particulière… Bonne rentrée à tous ces petits combattants de l’apprentissage, quel que soit le diagnostique ou la difficulté , on aura une pensée pour vous !

Commentaires

Laisser un commentaire