27
Juil
La vulgarisation scientifique à la rescousse des parents
La vulgarisation scientifique à la rescousse des parents

Être parent en 2016 peut parfois être un véritable casse-tête. À l’ère d’internet et des réseaux sociaux, qui comptent son lot de groupes dédiés à la parentalité, avoir de l’information claire, précise et surtout fondée peut relever du véritable exploit. Et les jugements sont vites à fuser de toute part…

Quel parent n’a pas vécu l’expérience douloureuse de lire quelque part qu’il venait de gâcher les 30 prochaines années de la vie de son enfant en posant un geste qui semblait pourtant anodin? Les groupes de parents sur Facebook, les lectures culpabilisantes, les discussions entre mères au parc, la dame de la caisse à l’épicerie qui sait tout, elle… Ça vous dit quelque chose? Difficile de garder la tête froide devant toutes ces informations qui manquent cruellement de fondement.

The Informed Parent : A Science-Based Resource for Your Child’s First Four Years, un livre presque salvateur écrit par deux journalistes scientifiques d’expérience, Tara Haelle et Emily Willingham, arrive à la rescousse des parents. Avec beaucoup de nuances, les deux auteures ne s’en tiennent qu’à la science pour éclairer de nombreux débats.

Dans ce livre, on se penche sur toutes ces questions, souvent très émotives, que nous nous posons en tant que parents : de l’accouchement à la maison à la vaccination, en passant par le maternage proximal, l’allaitement, la circoncision, le cododo et les effets des écrans lumineux. En portant un regard très complet sur ce que les études et la science en disent, les parents ont, en lisant ce livre, toutes les informations nécessaires pour prendre la meilleure décision pour eux et leur famille.

« Nous ne vous donnerons pas de conseils. Après tout, on ne vous connaît pas et nous n’avons aucune idée de ce qui convient le mieux à votre famille et à votre enfant. Nous vous donnerons plutôt les faits scientifiques dont vous aurez besoin pour prendre une décision éclairée. »

En tant que mère, lire ce livre m’a fait un bien énorme. La lecture est rassurante, complète, les résultats souvent complexes sont bien vulgarisés et, pour une fois, on se sent bien en contrôle et en mesure de bien saisir toute l’importance de ces débats.

La science pour les nuls

Pour chaque sujet abordé, les auteures prennent le temps de bien placer chaque élément important à la bonne compréhension du lecteur, souvent néophyte. Les études sont bien expliquées, en ne négligeant pas d’exposer tous les biais et toutes les limites. On mentionne les problèmes de chaque étude en matière de collecte de données, d’analyse ou d’interprétation des résultats. Les auteures ne manquent pas de dire lorsque les résultats sont particulièrement minces ou divisés, comme c’est souvent le cas pour les sujets qui intéressent les parents.

Même quand les résultats sont sans équivoques, les auteures se gardent bien de prendre position, bien conscientes que chaque contexte est différent, que chaque famille est unique et que les parents demeurent les meilleurs juges pour prendre une décision par rapport aux besoins de leur enfant. Par exemple, le livre dit bien que la science penche en faveur de l’allaitement maternel comme étant la meilleure source d’alimentation pour les enfants de 0 à 12 mois. Elles nuancent tout de suite après.  Si une mère sent une trop forte pression pour allaiter son enfant et que le stress de l’allaitement est plus nuisible que les bienfaits qu’il apporte, une femme pourrait alors choisir de ne pas allaiter son bébé et que ce serait la meilleure décision pour elle et son bébé.

Une section « ce que nous avons fait », qui conclut plusieurs chapitres, vient ajouter à toute la nuance du livre. Comme pour montrer qu’il y a véritablement plusieurs façons de faire, pour ajouter de la crédibilité à leur neutralité, les deux mamans montrent comment la balance entre ce que la science dit et le jugement (ou l’instinct) d’un parent est, au fond, la formule magique.

Des forces et des faiblesses

Le ton des auteures est définitivement un point fort du livre. Elles utilisent un ton neutre, facile à lire, bien adapté aux parents et exempt de toute prise de position. En aucun cas les parents ne sont pris par la main. À mesure que le livre avance, on se sent, au contraire, de plus en plus libre d’être le parent que nous sommes. Et ça fait du bien…

Quelques petits points faibles, peut-être, seraient le manque d’informations sur les enfants d’âge préscolaire et le fait que certains sujets ne sont abordés que très brièvement. À part les questions sur les effets néfastes (et aussi les bons côtés, souvent négligés dans les références sur la question) du temps d’écran sur le développement de l’enfant, environ les 2/3 du livre sont dédiés aux problématiques que vivent les parents d’enfants de 3 ans et moins. Toutes les questions liées aux retards de développement sont aussi un peu laissées de côté par les auteures.

Pour en savoir plus sur le livre et pour un suivi de toutes les problématiques abordées par les deux auteures, un blogue et un site très complet sont en ligne pour pousser les réflexions encore plus loin ou juste, comme moi, pour vous sentir un peu mieux, parfois…

 

The Informed Parent : A Science-Based Resource for Your Child’s First Four Years

Par Tara Haelle et Emily Willingham PhD

Tarcherperigee

309 pages

 

D’autres recensions de livres:

Lactivism: l’allaitement militant

Neurotribes: l’histoire de l’autisme

Le précieux temps des parents

Les bébés de nos aïeux

Vaccination: au-delà du débat

Le père d’aujourd’hui: qui est-il?

Regard historique sur l’accouchement au Québec

Enweille à maison

Mères au travail – The Mom Shift

Pourquoi? – Leçons de philosophie

Mon lait n’est pas une marque de yogourt

 

Également sur Planète F
Qui s’occupe de santé maternelle? Notre dossier sur les abus dans la salle d'accouchement pose des questions sur la nécessité de certaines interventions obstétricales. Les données p...
Le guide alimentaire canadien dans la tempête Lors du Canadian Obesity Summit tenu fin avril à Toronto, des scientifiques ont remis en cause la bible alimentaire de Santé Canada. C’est d’ailleurs ...
Planète Famille : découvertes de la semaine du 12 mars Quoi de neuf sur la planète famille? Droit de vote chez les enfants, parole aux adolescents, violences obstétricales, figure du père afro-américain, é...
Sugar Coated: Bibitte à sucre Ma grand-mère m’a toujours qualifiée de « bibitte à sucre », avec raison. Je suis une gourmande, et je m’assume. Je cuisine avec du beurre, je mange d...
L’expérience en cadeau C'était à la même époque, il y a un peu plus de dix ans. Jeune mère épuisée, je me demandais comment j'allais trouver la force et le temps d'acheter l...
Être polyamoureux et parent à la fois Un père polyamoureux est apte à un être parent. La décision a été prise par la Cour suprême de la Colombie-Britannique et deux juges de la Cour provin...

Commentaires

Laisser un commentaire