23
Avr
Vers une reconnaissance internationale des violences obstétricales
Vers une reconnaissance internationale des violences obstétricales

Il n’y a pas qu’au Québec qu’on commence à remettre en question certaines pratiques du milieu obstétrical. Des dizaines d’associations à travers le monde militent pour une humanisation des accouchements, et le concept de violences lors de l’accouchement se retrouve même jusque dans les textes de lois de certains pays.

Les violences obstétricales sont officiellement entrées dans la législature vénézuélienne en 2007. Dans un éditorial paru dans l’International Journal of Gynecology & Obstetrics d’octobre 2010, l’obstétricien vénézuélien Gregorio Rogelio Pérez y définissait ces violences comme « l’appropriation du corps et des fonctions reproductives de la femme par le personnel médical, et qui se traduit par des traitements déshumanisés, la surutilisation de médicaments et la transformation d’un acte naturel en pathologie (…) » Le texte du Dr Rogelio Pérez se concluait ainsi : « La communauté obstétricale du Venezuela souhaite envoyer un message à l’attention de ses collègues à travers le monde afin de les sensibiliser à une future législation quant aux violences obstétricales. »

- partenaire -

Suivant l’exemple de son voisin sud-américain, l’Argentine a également inclus la notion de violences obstétricales en 2009, dans sa Loi sur la protection des femmes. Le pays avait déjà adopté une Loi sur l’humanisation des naissances, en 2004.

Réservé aux abonnés!

La suite de cet article est réservé aux abonnés. Procurez-vous un abonnement et accédez à tout le contenu du magazine dès maintenant!

Également sur Planète F
La pratique sage-femme dans The Lancet Une série d’études sans précédent sur la pratique sage-femme fait l’objet d’une publication spéciale du magazine scientifique The Lancet. La surmédic...
Quand la loi donne des droits La loi québécoise sur les services de santé et les services sociaux est claire, les usagers des soins de santé ont des droits. Encore faut-il les conn...
Noël entre les murs d’une prison Devoir célébrer Noël loin de ses proches peut se révéler une triste expérience. Mais quand ce sont des barreaux de prison qui séparent les familles, l...
Lettre ouverte: Les centres jeunesse, la maladie mentale et l’encadre... En mai dernier, je rencontrais une mère brisée. Une mère qui a dû placer son fils en centre jeunesse parce qu'elle n'arrivait plus à l'aider. Souffran...
L’école, clé de l’intégration des immigrants Selon le rapport 2015 du PISA, Programme international pour le suivi des acquis des élèves, l'école a un rôle crucial à jouer chez les immigrants pour...
Douance : quand un QI élevé devient un handicap « Maman, j'aimerais mieux mourir que d'aller à l'école ! », lance Clément, 6 ans, élève de première année. La scène se répète tous les matins. Sa mère...

À propos de Sarah Poulin-Chartrand

Cofondatrice de Planète F, Sarah s’intéresse de près aux sujets qui touchent la famille, la condition des femmes et les minorités sexuelles. Elle a également un intérêt marqué pour la santé, les sciences et l’éducation.