23
Avr
Vers une reconnaissance internationale des violences obstétricales
Vers une reconnaissance internationale des violences obstétricales

Il n’y a pas qu’au Québec qu’on commence à remettre en question certaines pratiques du milieu obstétrical. Des dizaines d’associations à travers le monde militent pour une humanisation des accouchements, et le concept de violences lors de l’accouchement se retrouve même jusque dans les textes de lois de certains pays.

Les violences obstétricales sont officiellement entrées dans la législature vénézuélienne en 2007. Dans un éditorial paru dans l’International Journal of Gynecology & Obstetrics d’octobre 2010, l’obstétricien vénézuélien Gregorio Rogelio Pérez y définissait ces violences comme « l’appropriation du corps et des fonctions reproductives de la femme par le personnel médical, et qui se traduit par des traitements déshumanisés, la surutilisation de médicaments et la transformation d’un acte naturel en pathologie (…) » Le texte du Dr Rogelio Pérez se concluait ainsi : « La communauté obstétricale du Venezuela souhaite envoyer un message à l’attention de ses collègues à travers le monde afin de les sensibiliser à une future législation quant aux violences obstétricales. »

- partenaire -

Suivant l’exemple de son voisin sud-américain, l’Argentine a également inclus la notion de violences obstétricales en 2009, dans sa Loi sur la protection des femmes. Le pays avait déjà adopté une Loi sur l’humanisation des naissances, en 2004.

Réservé aux abonnés!

La suite de cet article est réservé aux abonnés. Procurez-vous un abonnement et accédez à tout le contenu du magazine dès maintenant!

Également sur Planète F
Médication: souvent nécessaire, rarement suffisante De nombreux préjugés entourent la prise de médicaments chez les enfants atteints de troubles mentaux. Même si des zones floues demeurent quant aux eff...
Les règles d’Instagram expliquées à un enfant de 8 ans Partage de photos, de vidéos, de commentaires, les enfants s’inscrivent sur diverses plateformes, tel Instagram. Pour se protéger sur ces multiples ré...
Services aux familles : encore des difficultés pour les plus modestes Haltes-garderies, comptoirs familiaux, banques alimentaires, activités sportives pour jeunes enfants… Les services proposés aux parents d’enfants de 0...
Apprendre autrement S’il y a plusieurs façons de penser, il y a forcément plusieurs façons d’apprendre. Devrait-il donc y avoir plusieurs façons d’enseigner? Au Québec, y...
Une semaine à l’honneur des pères Plus de 50 villes et arrondissements au Québec proposeront des activités et des initiatives aux citoyens à l’occasion de la quatrième Semaine Québécoi...
Infertilité : doit-on craindre la crème solaire ? La crème solaire est devenue un produit de consommation incontournable. Des chercheurs danois croient toutefois qu’elle pourrait être associée à l’inf...

À propos de Sarah Poulin-Chartrand

Cofondatrice de Planète F, Sarah s’intéresse de près aux sujets qui touchent la famille, la condition des femmes et les minorités sexuelles. Elle a également un intérêt marqué pour la santé, les sciences et l’éducation.