23
Avr
Vers une reconnaissance internationale des violences obstétricales
Vers une reconnaissance internationale des violences obstétricales

Il n’y a pas qu’au Québec qu’on commence à remettre en question certaines pratiques du milieu obstétrical. Des dizaines d’associations à travers le monde militent pour une humanisation des accouchements, et le concept de violences lors de l’accouchement se retrouve même jusque dans les textes de lois de certains pays.

Les violences obstétricales sont officiellement entrées dans la législature vénézuélienne en 2007. Dans un éditorial paru dans l’International Journal of Gynecology & Obstetrics d’octobre 2010, l’obstétricien vénézuélien Gregorio Rogelio Pérez y définissait ces violences comme « l’appropriation du corps et des fonctions reproductives de la femme par le personnel médical, et qui se traduit par des traitements déshumanisés, la surutilisation de médicaments et la transformation d’un acte naturel en pathologie (…) » Le texte du Dr Rogelio Pérez se concluait ainsi : « La communauté obstétricale du Venezuela souhaite envoyer un message à l’attention de ses collègues à travers le monde afin de les sensibiliser à une future législation quant aux violences obstétricales. »

- partenaire -

Suivant l’exemple de son voisin sud-américain, l’Argentine a également inclus la notion de violences obstétricales en 2009, dans sa Loi sur la protection des femmes. Le pays avait déjà adopté une Loi sur l’humanisation des naissances, en 2004.

Réservé aux abonnés!

La suite de cet article est réservé aux abonnés. Procurez-vous un abonnement et accédez à tout le contenu du magazine dès maintenant!

Également sur Planète F
Vaincre l’anxiété chez les enfants ! Les enfants anxieux sont des enfants perfectionnistes et qui ont de l’imagination à revendre. Devant une salle pleine à craquer, Sonia Lupien, direct...
Valoriser la paternité Sur le thème Ensemble et égaux pour nos enfants, la Semaine québécoise de la paternité bat son plein cette semaine. Entrevue avec le directeur général...
In Vitro, la procréation assistée au théâtre Cela fait maintenant 8 ans que Véronick Raymond souhaite avoir un enfant. Après 45 000 $ d’investissement, 6 inséminations, une fausse couche, 6 fécon...
La fécondation in vitro, le luxe des nantis? L’infertilité concerne de plus en plus de couples au pays. Un sur six serait touché par le phénomène, selon Statistique Canada. Le gouvernement québéc...
Immigration : la souffrance des parents déqualifiés Anxiété, troubles du sommeil et dépression... Au Canada, trois immigrants sur 10 déclarent souffrir de problèmes psychologiques deux ans après leur ar...
Plaidoyer pour les non-parents Un magazine famille qui publie un dossier « 100% sans enfants »?  Quel délicieux contre-emploi! Le thème de la famille est sur toutes les lèvres et la...

À propos de Sarah Poulin-Chartrand

Cofondatrice de Planète F, Sarah s’intéresse de près aux sujets qui touchent la famille, la condition des femmes et les minorités sexuelles. Elle a également un intérêt marqué pour la santé, les sciences et l’éducation.