04
Déc
Banque de lait maternel : Prématurés seulement?
Banque de lait maternel : Prématurés seulement?

Donneuses potentielles limitées Dès la mise en place de la banque de lait, plusieurs organisations ont dénoncé les restrictions pour les donneuses : donner naissance dans un des huit hôpitaux partenaires et se qualifier pour le don de sang de cordon. Selon l’Association de santé publique du Québec et l’Ordre des sages-femmes du Québec, Héma-Québec se prive de nombreuses donneuses potentielles. C’est aussi l’opinion de Marie-Caroline Bergouignan, consultante en lactation IBCLC. « Beaucoup de mères sont frustrées de ne pas…

Réservé aux abonnés!

La suite de cet article est réservé aux abonnés. Procurez-vous un abonnement et accédez à tout le contenu du magazine dès maintenant!

Retour

- Annonce -

Également sur Planète F
Palmarès de livres: Le monde de la BD Méchant Far West 10 ans et plus Voilà un véritable délice de BD offert par une toute nouvelle maison d’édition qui, si elle continue sur cette l...
Famille compte triple : L’autre côté du mur Pour lire la chronique précédente de Famille compte triple: Fin du vortex Chaque jour est le même. Tirer du lait aux trois heures. Remplir des fioles...
Allaitement au Québec : c’est quoi le problème ? La sociologue Chantal Bayard s’intéresse depuis plusieurs années à la question de l’allaitement au Québec. Mère d’une préadolescente, elle a récemment...
Le jeu risqué est bénéfique pour les enfants Laisser vos enfants jouer dans des aires de jeux risqués pourrait sembler une mauvaise idée... Pourtant la tendance est à la construction de structure...
Protéger aux moments-clés Jeudi matin, le 1er septembre, les chaînes humaines, lancées par le mouvement « Je protège mon école publique » seront de retour. Déjà plus de 615 éc...
Lettre ouverte: L’autisme et l’éducation En préparation de notre dossier pour la rentrée, nous publions le texte d'un père d'enfants différents, inquiet pour l'éducation de ses fils. La bell...

À propos de Mariève Paradis

Éditrice et cofondatrice, Mariève est journaliste indépendante depuis 2005. Elle travaille sur plusieurs plateformes (web, magazines, hebdomadaires, radio et télévision). Elle cumule deux prix en journalisme, la Bourse Fernand-Seguin en vulgarisation scientifique et la Bourse en journalisme des Instituts de recherche en santé du Canada qui lui a permis de faire des reportages au Nunavik et au Groenland en 2012.