04
Déc
Banque de lait maternel : Prématurés seulement?
Banque de lait maternel : Prématurés seulement?

Donneuses potentielles limitées Dès la mise en place de la banque de lait, plusieurs organisations ont dénoncé les restrictions pour les donneuses : donner naissance dans un des huit hôpitaux partenaires et se qualifier pour le don de sang de cordon. Selon l’Association de santé publique du Québec et l’Ordre des sages-femmes du Québec, Héma-Québec se prive de nombreuses donneuses potentielles. C’est aussi l’opinion de Marie-Caroline Bergouignan, consultante en lactation IBCLC. « Beaucoup de mères sont frustrées de ne pas…

Réservé aux abonnés!

La suite de cet article est réservé aux abonnés. Procurez-vous un abonnement et accédez à tout le contenu du magazine dès maintenant!

Retour

- partenaire -

Également sur Planète F
Immigration : la souffrance des parents déqualifiés Anxiété, troubles du sommeil et dépression... Au Canada, trois immigrants sur 10 déclarent souffrir de problèmes psychologiques deux ans après leur ar...
Entre défis et espoirs, le quotidien des réfugiés syriens à Montréal Attablés dans un local communautaire un vendredi matin, une vingtaine de nouveaux citoyens discutent avec entrain du marché du travail et de l’intégra...
Un blitz innovant pour repenser l’école Repenser l'école, une idée folle ? Pas pour les organisateurs de l'événement éponyme qui a rassemblé près de 200 personnes à Montréal du 31 mars au 2 ...
Famille compte triple – Fin du vortex Pour lire la chronique précédente de Famille compte triple: Un voyage forcé Fin de la première journée dans le nouvel hôpital. On sort dehors par la ...
Jamais sans ma fille… au Parlement Les photos la montrant avec sa fille ont fait le tour du monde. Licia Ronzulli, députée italienne au Parlement européen, s’est présentée avec son bébé...
L’école, clé de l’intégration des immigrants Selon le rapport 2015 du PISA, Programme international pour le suivi des acquis des élèves, l'école a un rôle crucial à jouer chez les immigrants pour...

À propos de Mariève Paradis

Éditrice et cofondatrice, Mariève est journaliste indépendante depuis 2005. Elle travaille sur plusieurs plateformes (web, magazines, hebdomadaires, radio et télévision). Elle cumule deux prix en journalisme, la Bourse Fernand-Seguin en vulgarisation scientifique et la Bourse en journalisme des Instituts de recherche en santé du Canada qui lui a permis de faire des reportages au Nunavik et au Groenland en 2012.