04
Déc
Banque de lait maternel : Prématurés seulement?
Banque de lait maternel : Prématurés seulement?

Donneuses potentielles limitées Dès la mise en place de la banque de lait, plusieurs organisations ont dénoncé les restrictions pour les donneuses : donner naissance dans un des huit hôpitaux partenaires et se qualifier pour le don de sang de cordon. Selon l’Association de santé publique du Québec et l’Ordre des sages-femmes du Québec, Héma-Québec se prive de nombreuses donneuses potentielles. C’est aussi l’opinion de Marie-Caroline Bergouignan, consultante en lactation IBCLC. « Beaucoup de mères sont frustrées de ne pas…

Réservé aux abonnés!

La suite de cet article est réservé aux abonnés. Procurez-vous un abonnement et accédez à tout le contenu du magazine dès maintenant!

Retour

- partenaire -

Également sur Planète F
Petite enfance : 31 partenaires adhèrent à une déclaration commune 
Plus d’une trentaine d’organisations de la société civile ont convenu d’une déclaration commune en matière d’éducation à la petite enfance. L’Assoc...
Famille compte triple : L’autre côté du mur Pour lire la chronique précédente de Famille compte triple: Fin du vortex Chaque jour est le même. Tirer du lait aux trois heures. Remplir des fioles...
Breastmilk The Movie : discussion sur l’allaitement En collaboration avec les auteures du livre La promotion de l’allaitement au Québec - Regards critiques, Planète F présentait le documentaire Breastmi...
Les professeurs sont-ils mal outillés pour contrer l’intimidation? Le sujet ne date pas d’hier. L’intimidation est encore très présente dans les écoles primaires et secondaires. Pourtant, de nombreux professeurs sembl...
Palmarès de livres: Bouts de chou Imagidoux, mon premier Noël Dès la naissance Un imagier cartonné fort sympathique et coloré autour de plusieurs thématiques de Noël. Réunissant...
L’écart de sommeil entre Noirs et Blancs inquiète Le stress causé par la discrimination raciale peut agir sur le manque de sommeil de ceux qui subissent cette discrimination. Une étude américaine rév...

À propos de Mariève Paradis

Éditrice et cofondatrice, Mariève est journaliste indépendante depuis 2005. Elle travaille sur plusieurs plateformes (web, magazines, hebdomadaires, radio et télévision). Elle cumule deux prix en journalisme, la Bourse Fernand-Seguin en vulgarisation scientifique et la Bourse en journalisme des Instituts de recherche en santé du Canada qui lui a permis de faire des reportages au Nunavik et au Groenland en 2012.