15
Mai
Politique familiale : 5 questions à Nathalie Bigras
Politique familiale : 5 questions à Nathalie Bigras

Pour les 20 ans de la politique familiale, les membres de l’équipe de recherche Qualité des contextes de la petite enfance ont pris la parole au congrès de l’ACFAS. Réflexions, ateliers, que retenir de toutes ces interventions? Nathalie Bigras, chercheuse à l’UQAM, répond en 5 questions.

Planète F: Pourquoi était-ce important d’organiser cette journée?

On veut réfléchir sur comment aller plus loin à ce qui se fait maintenant en politique familiale. Pour continuer d’améliorer les choses, que la qualité des services puisse s’accroître et que les enfants en bénéficient. Ils sont au cœur de nos discussions. Je pense que l’on a eu de beaux échanges pour prendre le pouls. On souhaite savoir où les gens en sont dans leur réflexion en tant que praticiens, par rapport à la formation initiale et aux programmes éducatifs.

Planète F: Quels sont les points clés à retenir?

Ce qui ressort le plus, c’est qu’il faut revoir le programme du DEC en technique d’éducation à l’enfance d’un côté. Il faut également s’assurer que le BAC en éducation préscolaire-primaire comporte davantage de cours centrés sur le développement des tout-petits.

L’autre élément qui ressort pour moi, c’est qu’il faut continuer à sensibiliser les gens du milieu aux écueils et nuances à faire par rapport à la recherche et aux données probantes.

Planète F: Comment rendre la recherche intelligible pour les non-initiés?

Je ne sais pas comment on va le faire, on n’est pas rendu là dans nos réflexions. Il est certain qu’il faut trouver le moyen de faire un transfert de connaissances. Il faut que les gens saisissent les nuances lorsqu’on leur présente nos travaux de recherches. Il ne faut pas qu’ils « achètent » tout sans esprit critique.

Pour ce colloque, on savait qu’on avait des gens dans la salle qui n’étaient pas des chercheurs. Mais on se rend compte qu’il va probablement falloir qu’on fasse plus de pédagogie. Et qu’on trouve des moyens pour éclairer les praticiens sur les données probantes.

Quel est le rôle des chercheurs dans la politique familiale au Québec?

On oublie que les chercheurs font partie des réseaux sur la politique familiale. C’est important de remettre au centre les équipes de recherches avec leur vrai rôle : éclairer, donner des connaissances, mais aussi accompagner les praticiens dans leur compréhension et interprétation des résultats de recherches.

Des ateliers étaient proposés au public, que vous ont-ils apporté?

Les ateliers proposés lors du colloque vont orienter nos actions. On est bien impliqué comme équipe au niveau politique, on essaie d’influencer les décideurs. Donc, de connaître un peu comment se positionnent les gens par rapport à ces éléments-là nous aide à trouver des arguments pour orienter les actions. On vient d’avoir un financement renouvelé pour quatre ans, on va peut-être réfléchir à un collectif issu du colloque pour publier le fruit de ces réflexions, pour que cela soit redonné aux gens.

Également sur Planète F
Où est le soutien pour les parents ? Les ressources pour aider les spécifiquement les parents avec un diagnostique de maladie mentale sont limitées. Difficile de s’y retrouver entre les o...
Redorer l’image des éducatrices La tarification des services de garde constitue le point central du débat entourant le système de services de garde public. La société s’attarde très ...
La Finlande met ses bébés en boîte La Finlande fête cette année les 80 ans de son « pack maternité ». Cette boîte destinée à tous les futurs bébés contient tout le nécessaire à leurs pr...
4 ans: garderie ou maternelle? Les parents d’enfants de 4 ans ont maintenant le choix dans plusieurs régions du Québec. Maternelle ou garderie? Le débat entre les experts n'est pas ...
Planète Famille : les découvertes de la semaine Tous les jours, notre équipe de collaborateurs défriche l’actualité #famille et #parentalité. On aimerait pouvoir tout vous partager sur notre page Fa...
Lettre ouverte: Le Ministre Blais doit trouver un terrain d’entente Les signataires:  Tristan Ouimet Savard, Coordonnateur au Regroupement des Auberges du coeur du Québec (RACQ) Sylvie Norris, Directrice générale du ...

À propos de Elodie Potente

Elodie termine sa maîtrise en journalisme et médias numériques à Metz, en France. Elle a traversé l'océan Atlantique pour faire son stage à Planète F. Elle a envie de parler de sujets qui comptent, tout en utilisant ses compétences web. Et elle trouvait que Planète F était parfait pour ça!

Commentaires

Laisser un commentaire