05
Mai
Les municipalités au service des familles
Les municipalités au service des familles

La bibliothèque, le camp de jour, la piscine, le patinage… Vous fréquentez ces endroits pour les activités familiales? Tous ces services se retrouvent dans la politique familiale municipale, bâtie pour les familles et inspirée de leurs besoins. Avec la pluralité des modèles de famille, comment les villes arrivent-elles à s’adapter?

Dès la fin des années 1980, il y a eu un grand mouvement au Québec. Le rapport Un Québec fou de ses enfants était d’ailleurs dans cette lignée d’actions pour mettre les familles au cœur des priorités du Québec. Les municipalités ont emboité le pas. Non seulement chaque conseil municipal allait avoir un élu responsable des enjeux qui touchent la famille, mais chaque ville allait se doter aussi d’une politique familiale. Une vision qui comprend un plan d’actions prévues et déterminées dans le temps pour appuyer les familles.

Services à la population, infrastructures, aménagement du territoire, toutes les actions sont regroupées sous cette politique. « Quand on combine tous les budgets municipaux dans les secteurs loisirs, vie communautaire et culturel, il s’investit environ 3 milliards de dollars, et ce sans compter les infrastructures comme les bibliothèques, les arénas, les piscines et les parcs », explique Marc-André Plante, directeur général du Carrefour Action Municipal des familles (CAMF).

Réservé aux abonnés!

La suite de cet article est réservé aux abonnés. Procurez-vous un abonnement et accédez à tout le contenu du magazine dès maintenant!

À propos de Mariève Paradis

Éditrice et cofondatrice, Mariève est journaliste indépendante depuis 2005. Elle travaille sur plusieurs plateformes (web, magazines, hebdomadaires, radio et télévision). Elle cumule deux prix en journalisme, la Bourse Fernand-Seguin en vulgarisation scientifique et la Bourse en journalisme des Instituts de recherche en santé du Canada qui lui a permis de faire des reportages au Nunavik et au Groenland en 2012.