25
Juin
À l’école des « natifs numériques »
À l’école des « natifs numériques »

Anne-Marie Poirier est directrice des services pédagogiques au Collège de Montréal. Depuis deux ans, tous les élèves de cet établissement utilisent la tablette en classe. Depuis trente ans auprès des jeunes du secondaire, cette doctorante en technologies éducatives donne quelques clés pour comprendre les « natifs numériques ».


Planète F
 : Qu’entend-on par « natifs numériques »?

Anne-Marie Poirier : Les natifs numériques sont les enfants nés à l’ère internet, donc après 1995. Ils se définissent par rapport aux « immigrants numériques », c’est-à-dire les personnes nées avant eux qui ont eu à faire l’apprentissage des nouvelles technologies, souvent par le travail. Les natifs numériques de leur côté ont évolué très tôt dans l’univers technologique, surtout grâce aux jeux.

Les premiers natifs numériques ont grandi avec le web non participatif. Ils étaient des consommateurs de savoir, des navigateurs plus passifs. Là où ça devient intéressant, c’est de voir évoluer les enfants nés après 2000 qui grandissent avec le web 2.0. Ils deviennent des producteurs de contenu avant même d’être adolescents! Pour l’école, ils représentent un défi. Dès le primaire, ils connaissent souvent mieux l’environnement technologique que leurs enseignants.

Les natifs numériques sont aussi des enfants habitués d’être consultés par leurs parents. Très tôt, ils apprennent à s’affirmer et comprennent que leur opinion compte.

 

Planète F : Comment est-ce que la technologie vient façonner ces enfants?

Anne-Marie Poirier : D’une part, les natifs numériques sont l’une des premières générations de l’histoire de l’humanité à avoir des parents très éduqués, qui évoluent eux aussi dans un environnement technologique. Ces parents savent que la technologie permet un contact direct avec le savoir alors que pour la génération de mes parents par exemple, le savoir passait presque uniquement par l’école. Aujourd’hui, le rapport au savoir s’est transformé. Les natifs numériques apprennent constamment. Ils cherchent activement l’information alors que ma génération dépendait beaucoup plus de l’enseignant.

D’autre part, à force de baigner dans un environnement numérique et d’être acteurs de contenu, ces jeunes finissent par être conscients de leur identité numérique. La frontière entre vie privée et vie publique est plus malléable que pour leurs aînés. L’espace privé, le réseau social, l’espace physique et l’espace virtuel sont autant de dimensions à travers lesquelles ils naviguent aisément.

 

Planète F : Ce n’est pas parce qu’ils naviguent facilement d’un espace à l’autre qu’il n’y a pas d’écueils!

Anne-Marie Poirier : Effectivement. En milieu scolaire, notre défi est de faire cette éducation à la citoyenneté numérique. J’ai été adolescente et aujourd’hui il n’y a plus de traces de mes folies. Eux, tout ce qu’ils font laisse des traces. Parfois depuis la photographie d’échographie affichée sur un blogue ou un réseau social.

D’ailleurs, il existe ce mouvement qui milite pour un « droit à l’oubli ». Ce que tu mets sur Facebook à 14 ans devrait-il te suivre toute ta vie? Toutes ces traces laissées dans l’univers numérique peuvent créer une pression excessive chez les adolescents.

 

Anne-Marie Poirier Collège de Montréal

Anne-Marie Poirier, directrice des services pédagogiques au Collège de Montréal

Lire la suite …

Également sur Planète F
La (ré)conciliation environnement-famille Qui ne souhaite pas mener une vie respectueuse de l’environnement, et élever ses enfants avec de profondes valeurs écologiques? Plus que jamais, les ...
Apprendre en bougeant! Même si les réformes dans le milieu de l’éducation se penchent surtout sur les connaissances à enseigner, les environnements d’apprentissage ont des r...
Décrocheurs : Y a-t-il un profil ? Le décrochage scolaire est une problématique importante au Québec. Quatre universitaires de l'UQAM ont mené une recherche sur des décrocheurs dans le ...
Familles grandeur nature Un congé qui rime avec farniente ? Très peu pour eux. Ces vacanciers sont Vikings ou soldats de Nouvelle-France, tous des parents avec une âme d’avent...
Nunavik: l’âge de pierre de l’accès internet Avec une coupole dans chaque village, le Nunavik est branché à internet depuis 10 ans. Mais la bande passante est trois fois plus lente qu’ailleurs au...
Redshirting: la maternelle à 6 ans ou pas? Personne des parents, des enseignants ou de la communauté scientifique n’en a validé ou infirmé les avantages, une fois pour toutes. Dans l’attente du...

À propos de Mariève Paradis

Éditrice et cofondatrice, Mariève est journaliste indépendante depuis 2005. Elle travaille sur plusieurs plateformes (web, magazines, hebdomadaires, radio et télévision). Elle cumule deux prix en journalisme, la Bourse Fernand-Seguin en vulgarisation scientifique et la Bourse en journalisme des Instituts de recherche en santé du Canada qui lui a permis de faire des reportages au Nunavik et au Groenland en 2012.

Commentaires

  1. Noémie Bergeron

    Hâte de lire ce dossier !!!

  2. TIC | Pearltrees

    […] iPad. Prof Numéric | Activités numériques pour TBI, iPad, etc. Firme-conseil en édumatique. À l’école des « natifs numériques » – Planète F. Anne-Marie Poirier est directrice des services pédagogiques au Collège de […]

  3. La génération numérique - Planète F

    […] dossier complet sur la génération numérique à lire en septembre sur Planète […]

Laisser un commentaire