08
Oct
Les griffes de l’empreinte numérique
Les griffes de l’empreinte numérique

De la photo d’échographie à l’adolescent qui parle d’une marque dans un statut Facebook, les traces laissées en ligne constituent une masse imposante d’informations sur un individu. Les parents ont-ils perdu le contrôle… pour le plus grand bonheur des entreprises?

Dès janvier 2015 en Californie, la loi SB-568, surnommée la  « loi gomme à effacer », offrira aux mineurs un mécanisme pour supprimer leurs traces numériques. Elle permettra par exemple aux adolescents de ne pas laisser derrière eux les preuves d’un passé gênant. Ce type de loi est bienvenu, écrivait en 2013 l’anthropologue Sarah Kendizior.  « Mais qui protégera les enfants de leurs parents? » poursuivait-elle avec virulence.

Selon Kendizior, la plus grande menace à la vie privée des enfants vient de leurs parents. Elle s’en prend particulièrement aux mères blogueuses qui partagent en ligne la vie de leurs enfants en utilisant leur nom et en diffusant leurs images. Les traces numériques peuvent circuler pour toujours et le partage des histoires d’aujourd’hui peut affecter demain la vie personnelle et professionnelle de leurs enfants. Les parents doivent en avoir conscience, affirme-t-elle.

Réservé aux abonnés!

La suite de cet article est réservé aux abonnés. Procurez-vous un abonnement et accédez à tout le contenu du magazine dès maintenant!

Également sur Planète F
Des enjeux de taille au Sommet sur l’éducation à la petite enfance À l'occasion des 20 ans de politique familiale, le sommet sur l'éducation à la petite enfance a réuni près de 500 personnes au Palais des Congrès de M...
Lettre ouverte – Être une femme aujourd’hui Être belle, performer, réussir professionnellement, être une bonne mère, une bonne partenaire de couple et un soutien de famille : autant d’obligation...
Les nouvelles qui font peur Vous souvenez-vous des histoires de peur qu'on se racontait, enfant? La lampe de poche pointée vers le visage, on narrait d'une voix grave des légende...
Lettre ouverte: Arrêtez de blâmer et humilier les autres parents Cette lettre a été écrite par l'auteure Mélissa Fenton, mère de 4 garçons. Avec son accord, Planète F a traduit son texte publié sur Facebook. Il y a...
Éducation à la petite enfance : le vrai du faux Un panel d’experts sur la rentabilité sociale et économique de l’éducation à la petite enfance était présent au Sommet sur l’éducation à la petite enf...
Édito: Un peu ambitieux C’est en discutant avec de nombreux acteurs de l’éducation au secondaire, des parents aussi que l’idée est venue assez rapidement de parler de l’école...

À propos de Annie Desrochers

Annie Desrochers est animatrice et chroniqueuse à la Première Chaîne de Radio-Canada depuis plus de 15 ans. Mère de cinq enfants, elle réalisait en 2012 « On a mis quelqu’un au monde », une série radiophonique sur la parentalité ici et à travers le monde. Annie est également co-auteure de Bien vivre l’allaitement, publié chez Hurtubise.