06
Mai
Maladie mentale: n’ayons pas peur des mots
Maladie mentale: n’ayons pas peur des mots

C’est au départ en écoutant des gens que ce dossier sur la maladie mentale des jeunes est devenu un incontournable à aborder. Parce que beaucoup de parents n’arrivent pas à trouver les bonnes ressources au bon moment. Parce qu’ils sont souvent épuisés, découragés, et surtout en colère contre un système qui semble les avoir laissés tomber.

Vous croyez que les tabous sont grands pour un adulte atteint de maladie mentale? Pensez à ces enfants malades et à leur famille. Non seulement ils sont stigmatisés, mais souvent la famille se replie sur elle-même parce qu’on la croit systématiquement responsable de l’état de l’enfant. D’ailleurs, un reportage à Désautels le dimanche, à Ici Radio-Canada Première en octobre 2013, abordait la maladie mentale chez les enfants.

Notre dossier utilise d’ailleurs le terme maladie mentale, et pour cause. L’OMS définit la santé mentale comme « un équilibre entre tous les aspects de sa vie : physique, psychologique, spirituel, social et économique. » Selon cette définition, la santé mentale n’est donc pas statique, mais plutôt quelque chose qui fluctue dans le temps selon les circonstances de la vie et la lucidité qu’on met à atteindre cet équilibre. La Fondation des maladies mentales précise que la maladie mentale est « l’ensemble des problèmes affectant l’esprit, […] des manifestations d’un dysfonctionnement psychologique et souvent biologique. » Comme c’est un dysfonctionnement, il y a donc possibilité d’aller mieux, avec des soins adéquats.

C’est pour cette raison que nous avons décidé de ne pas aborder les troubles du spectre de l’autisme (TSA) et le trouble du déficit de l’attention avec ou sans hyperactivité. Bien qu’il soit difficile de les exclure du portrait de la maladie mentale, d’autres dossiers pourront approfondir ces sujets plus tard.

Finalement, ce dossier est lancé lors de la Semaine nationale de santé mentale. Mais la maladie mentale d’un enfant, les familles la vivent tous les jours. Il y a un besoin de briser les tabous, de mettre cet enjeu de société sur la table, et de parler de la détresse des parents et de leur lutte pour obtenir des ressources adéquates… qui n’arrivent pas toujours à temps. Comme dans le cas de Chazz Petrella, 12 ans, qui a vu neuf organismes en santé mentale en Ontario.

Des ressources pertinentes sur la maladie mentale:

Avantdecraquer.com

Institut universitaire en santé mentale Douglas

Association québécoise des parents et amis de la personne atteinte de maladie mentale

Vous aimez Planète F? Votre abonnement nous permet de continuer à vous offrir du contenu de qualité.

Dossier Nouveaux regards sur la maladie mentale

Maladie mentale: n’ayons pas peur des mots

Lueur d’espoir dans les soins en santé mentale?

Mon fils d’amour… et dangereux

Les ressources de l’extrême

Et si tout se jouait avant 3 ans?

Là où on soigne les tout-petits

Épidémie de diagnostic psychiatrique, vraiment?

Médication: souvent nécessaire, rarement suffisante

La dépression touche tous les âges

Également sur Planète F
Le précieux temps des parents « Les rôles de genre se sont imposés naturellement et nous les avons endossés. J’ai fait des changements pour libérer plus de temps pour le bébé, mais...
La nécessité de la présence des parents durant l’adolescence De nombreuses études récentes démontrent l'importance de s'impliquer davantage sur le plan des émotions avec leurs adolescents. Souvent associée aux d...
La santé mentale dans le viseur de… l’école Dans les pays riches occidentaux, un enfant sur dix, âgé de moins de 18 ans, souffre de problèmes de santé mentale. Un joli 10 % que l’on pourrait dét...
Édito: Pour la génération future J'ai grandi là où le fleuve devient mer et j'en ai un attachement profond. La nature que nous léguons à nos enfants est-elle déjà malade? Dans quel mo...
Surprotection : plus de mal que de bien L’ère est à la surprotection de nos enfants. Et c’est loin d’être une bonne nouvelle. Nos préoccupations en matière de sécurité restructurent le jeu, ...
Remplacer les vaccins par du lait maternel ? Est-ce que l’allaitement peut remplacer les vaccins ? C’est bien ce que sous-entendent certains médias français. Pourtant, même si l’allaitement demeu...

À propos de Mariève Paradis

Éditrice et cofondatrice, Mariève est journaliste indépendante depuis 2005. Elle travaille sur plusieurs plateformes (web, magazines, hebdomadaires, radio et télévision). Elle cumule deux prix en journalisme, la Bourse Fernand-Seguin en vulgarisation scientifique et la Bourse en journalisme des Instituts de recherche en santé du Canada qui lui a permis de faire des reportages au Nunavik et au Groenland en 2012.

Commentaires

  1. Troubles mentaux: crise de santé publique? - Planète F

    […] Maladie mentale: n’ayons pas peur des mots – accès public […]

Laisser un commentaire