17
Sep
Le père n’est pas une mère comme les autres
Le père n’est pas une mère comme les autres

Dans la famille québécoise, le père prend sa place. Assumée et décomplexée. Ironie du sort, dans les politiques de santé publique ou les communications des institutions publiques, il n’existe pas. Absent. Invisible. Parent de seconde zone. Regards croisés sur une anormalité toujours en vogue.

« Sur le plan culturel, la femme est toujours considérée comme responsable de la cellule familiale. Le père lui est là pour séparer l’enfant de la mère ou incarner l’autorité. Une idée reçue persistante », explique Gérald Boutin, professeur associé et chercheur au département d’éducation et de formation spécialisée de l’UQAM, et auteur du livre Le père d’aujourd’hui : qui est-il?

 La mère en proue du navire familial, le père à la poupe. Une réalité qui s’inscrit dans les méandres du Programme national de santé publique. Raymond Villeneuve, directeur général du Regroupement pour la valorisation de la paternité et père lui aussi, rappelle que « l’on retrouve plus d’une vingtaine de fois le mot mère dans le document. Jamais le mot père… » Certes, on est dans une logique de santé où la mère est la cible d’intervention, mais tout de même.

- partenaire -

Réservé aux abonnés!

La suite de cet article est réservé aux abonnés. Procurez-vous un abonnement et accédez à tout le contenu du magazine dès maintenant!

Également sur Planète F
L’éducation comme solution à la culture du viol On parle beaucoup de culture du viol ces derniers jours. On peut croire que plus on en parle, plus les gens – et les garçons plus particulièrement – s...
Pourquoi une chronique consommation? Pourquoi tenir une chronique consommation dans un magazine qui s’intéresse à la famille sous un angle citoyen ? Eh bien, selon moi, il n’y a pas qu’un...
Quand les « sans enfants » se regroupent Vidéos de bébés et statuts de mères dépassées : les réseaux sociaux offrent une vitrine sans fin pour la vie de parent. Mais les « non-parents » contr...
Apprendre à se parler Depuis 2013 sur la réserve de Nutashkuan, 10 familles innues ont appris à mieux se parler. C’est à croire que le programme « S’écouter les uns les aut...
L’infertilité et ses variables Pour la majorité des couples sans problème de fertilité, il faut moins de trois mois pour concevoir un enfant. Pour 85% des couples, la femme devient ...
Lettre ouverte: Pendant qu’on achète des tablettes pour les écoles... Ce texte a été écrit et partagé par une jeune enseignante, dans un groupe sur les coupures en éducation en réaction à la déclaration du ministre de l'...

À propos de Bruno Geoffroy

Ex-chimiste reconverti dans la distillation de mots. Alambiqués ou pas. Journaliste donc. Blogueur à temps perdu aussi. Bruno Geoffroy discute de santé, de science, de finance, d’alimentation et parfois du mariage incongru entre vin et littérature. Du dépistage du cancer de la prostate à la malbouffe en passant par les superbugs, rien ne l’effraie. Enfin presque… T.O.C. reconnus : Cinéphile compulsif et musicophage. En rémission.