03
Nov
Pourquoi un dossier peur?
Pourquoi un dossier peur?

Depuis déjà plusieurs mois, le comité de rédaction accumulait les articles sur le thème de la peur. Voici les articles les plus intéressants que nous avons recueillis pour construire notre dossier.

Mai 2014. Une petite fille d’à peine quelques heures est enlevée à l’hôpital de Trois-Rivières. Déguisée en infirmière, la femme s’est emparée du bébé jusqu’à ce que la police la retrouve à son domicile quelques heures plus tard. Depuis, l’hôpital de Trois-Rivières s’est doté de bracelets électroniques pour éviter qu’un événement de la sorte ne se reproduise. Pourquoi mettre des bracelets électroniques aux bébés alors que des enlèvements du genre n’arrivent que 2-3 fois tous les 30 ans ? N’y aurait-il pas d’autres choses à faire que d’ouvrir la porte à la peur, demande Rima Elkouri.

Laisser son enfant dans la voiture, même quelques minutes pour aller chercher quelque chose, pendant que l’enfant de quatre ans reste tranquillement dans la voiture à jouer avec sa tablette… a mené Kim Brooks à un procès pour contribution à la délinquance d’un mineur. Une décision qu’elle n’est pas prête d’oublier.

La protection des enfants envers les risques de la vie, pour éviter que quelque chose de fâcheux, dangereux ne leur arrive. Au Québec, même une loi protège les enfants. Mais faut-il criminaliser les parents qui pensent faire de leur mieux ? En réaction au texte de Kim Brooks qui a laissé son enfant dans la voiture, un père répond à cette question. Planète F aussi s’est demandé s’il fallait criminaliser les actes de certains parents.

Dans la dernière année, on a pu constater que la peur fait vendre… que beaucoup d’entreprises misent sur la peur des parents pour leur vendre tout plein de choses, comme ce bracelet pour bébé, le dernier cri des moniteurs. Ou encore ces magnifiques couvertures pare-balles pour les garderies et les écoles à 1000 $ pièce.

Mashable a même fait un sondage très intéressant sur plusieurs questions concernant les peurs des parents. La criminalisation de laisser son enfant jouer dehors seul (comme on l’a vu cet été) met une pression sur les parents de garder un oeil continuellement sur leurs enfants, même dans les endroits les plus sécuritaires, sous peine de se faire accuser de négligence.

Plus récemment, un article de Rue89 en France expliquait comment les enfants ont changé leurs habitudes de transport pour aller à l’école dans les dernières années. Dans cet article, un expert propose même d’interdire la circulation automobile autour des écoles pour laisser les enfants marcher.

Lire la suite …

Également sur Planète F
Inclusion scolaire : Mauvaise note pour plusieurs écoles québécoises Au Québec, tous les enfants ont droit à l’instruction publique gratuite. Les enfants handicapés, TSA, dyslexique, en déficit d’attention et en trouble...
Femmes sans enfants… en 1900 Sans moyen de contraception efficace et sans réelle possibilité de carrière, les Québécoises du début du siècle dernier étaient réduites à presque une...
Parents du monde : Estelí au Nicaragua Cette chronique est une incursion dans le quotidien de parents d’un peu partout sur la planète. Comment se vivent la naissance, l’allaitement et la di...
Vaincre l’anxiété chez les enfants ! Les enfants anxieux sont des enfants perfectionnistes et qui ont de l’imagination à revendre. Devant une salle pleine à craquer, Sonia Lupien, direct...
Toussaint : défunte fête des morts? En France, les premières vacances après la rentrée des classes portent le nom de « vacances de la Toussaint ». Pourtant, peu d’enfants d’âge scolaire ...
Dossier : Familles sous haute performance Des sacrifices. Des échecs. Des obstacles. De l’ambition. De la détermination. Du soutien familial. Et de la passion, par-dessus tout. Voilà la recett...

À propos de Mariève Paradis

Éditrice et cofondatrice, Mariève est journaliste indépendante depuis 2005. Elle travaille sur plusieurs plateformes (web, magazines, hebdomadaires, radio et télévision). Elle cumule deux prix en journalisme, la Bourse Fernand-Seguin en vulgarisation scientifique et la Bourse en journalisme des Instituts de recherche en santé du Canada qui lui a permis de faire des reportages au Nunavik et au Groenland en 2012.

Commentaires

  1. Sara Houle

    Excellent dossier! J’aime particulièrement l’argument suivant : « The risk of five or even 10 minutes in a temperate, locked car while mom shops is still a lot better than years in group homes and foster systems. »

Laisser un commentaire