28
Nov
L’histoire (oubliée) de la fabrication des vaccins au Québec
L’histoire (oubliée) de la fabrication des vaccins au Québec

 

Louis Pasteur est considéré comme le père de la vaccination. Au Québec, c’est à Armand Frappier, pionnier de la médecine préventive, que l’on doit la production de vaccins contre de nombreuses maladies infectieuses.

Au départ, l’Institut Armand-Frappier était subventionné par le gouvernement pour assurer la recherche, le développement et la vente de vaccins au Québec et au Canada. Sa privatisation a mis fin à tout ce secteur d’activité, amputant une partie de l’œuvre du Dr Frappier.

Le choix de carrière d’Armand Frappier aura été influencé par un évènement bien triste de sa vie. À l’âge de 19 ans, Armand Frappier est en deuil de sa mère, emportée par la tuberculose qui fait rage à l’époque. Il faut dire qu’en 1923, aucun vaccin ni traitement n’étaient disponibles pour contrer cette « peste blanche ». Armand Frappier verra aussi son jeune frère et sa grand-mère mourir de cette maladie.

Passion pour la médecine

En 1924, il s’inscrit à la Faculté de médecine de l’Université de Montréal. Il obtient son diplôme de médecin en 1930. Déterminé à trouver une solution à la tuberculose, le Dr Frappier part étudier la microbiologie aux États-Unis. Deux ans plus tard, il finira par se rendre jusqu’à l’Institut Pasteur, à Paris, là où le BCG (pour bacille Calmette-Guérin, nommé d’après les chercheurs qui en on fait la découverte) a été mis au point. Présenté comme la solution contre la tuberculose, ce vaccin est employé avec succès à l’Institut Pasteur depuis huit ans. Le Dr Frappier apprend à le produire et revient au Québec en 1933, avec une fiole contenant la souche du BCG !

Photo à la Une: Campus de Laval-des-Rapides. Édifice 12: Pavillon d’Hérelle (Pavillon de la poliomyélite). Visite des locaux lors de l’inauguration le 21 avril 1956. Mgr Iréné Lussier (Recteur U de M), Dr. Armand Frappier (directeur de l’IMHUM), Dr. J-A. Paquette (Ministre de la santé, Québec), Dr. Vytautas Pavilanis (à l’arrière), l’Honorable Maurice Duplessis (Premier ministre), Paul Martin (Ministre de la santé, Ottawa), Honorable Édouard Asselin (président l’IMHUM). Les grands tambours roulant dans lesquels on insérait les tubes de culture de cellules servant à contrôler l’innocuité du vaccin poliomyélitique. Crédit photo: Archives, INRS-Institut Armand-Frappier

Lire la suite …

Également sur Planète F
Montréal vue par ses enfants Dans le cadre des festivités du 375e anniversaire de Montréal, la Maison de l’innovation sociale et ses partenaires ont demandé à 300 jeunes montréala...
LES monoparentalités Une mère. Seule. Pauvre. Un, deux ou trois enfants. Père complètement absent… C’est souvent une image clichée pour se représenter la monoparentalité. ...
La technologie au secondaire, « qu’ossa donne »? Concrètement, savez-vous ce que font les élèves du secondaire avec les technologies? Regard sur les initiatives les plus branchées! Dans les années 1...
L’insémination maison : démédicaliser la procréation assistée Courante depuis des décennies dans les communautés LGBTQ, l’insémination maison, dite artisanale, demeure relativement taboue dans la communauté médic...
La quête de la maternité parfaite Cette chronique a été préparée pour Les Éclaireurs, émission de consommation et de santé à la Première Chaîne de Radio-Canada. Dans les années 1990, ...
Edito: Les mères, un frein à l’égalité ? Encore une fois, travailler sur un dossier nous a fait réfléchir, comme parents. Parce que chaque fois, on se regarde aller et on se demande ce qu’on ...

À propos de Marie-Eve Cloutier

Malgré une formation en biologie, Marie-Eve Cloutier n’a jamais travaillé dans un laboratoire. Passionnée par la communication, elle s’est plutôt tournée immédiatement vers le journalisme qu’elle pratique maintenant depuis 5 ans. En tant que pigiste, elle vulgarise la science avec l’Agence Science-Presse, touche à tous les sujets à l’échelle hyperlocale lorsqu’elle collabore avec Le Journal de Mercier-Est sur Pamplemousse.ca, en plus de faire des chroniques hebdomadaires sur l’environnement à l’émission Libre-service, sur MATv Montréal. Marie-Eve n’a peut-être pas encore d’enfant, mais elle s’intéresse grandement aux enjeux reliés à la famille et à l’éducation, idée d’être prête le moment venu!

Commentaires

Laisser un commentaire