25
Nov
Le CPE Tortue Têtue: un CPE pas comme les autres…
Le CPE Tortue Têtue: un CPE pas comme les autres…

Dès qu’on entre au CPE Tortue Têtue, on sent qu’il n’est pas comme les autres. On y est accueilli dans une lumineuse aire ouverte… Visite du petit dernier des centres de la petite enfance de l’Université du Québec à Montréal.

Il y a déjà trois CPE dans l’université. Un quatrième a ouvert ses portes cet automne. Prioritairement réservé aux parents-étudiants de l’UQAM, il cache aussi une philosophie particulière. La philosophie Reggio Emilia est reconnue pour son approche novatrice en éducation, particulièrement en petite enfance. Issue de l’Italie, elle est pensée pour mettre l’enfant au cœur de son apprentissage. Il y a très peu d’activités dirigées. Les enfants sont libres de décider de ce qu’ils ont envie de faire, de créer, d’explorer. Les éducatrices sont présentes pour accompagner l’enfant. Dans cette philosophie, l’enfant est aussi considéré comme un être pensant, capable de faire des choix selon ses intérêts.

Reggio Emilia, c’est une région de 165 000 habitants près de Bologne, en Italie. On y retrouve 34 établissements de la petite enfance, dont 21 écoles maternelles sous cette philosophie qui tarde à s’installer en Amérique du Nord. Au Québec, quelques garderies et CPE s’en inspirent, mais ces initiatives restent encore marginales.

Réservé aux abonnés!

La suite de cet article est réservé aux abonnés. Procurez-vous un abonnement et accédez à tout le contenu du magazine dès maintenant!

Également sur Planète F
Entre défis et espoirs, le quotidien des réfugiés syriens à Montréal Attablés dans un local communautaire un vendredi matin, une vingtaine de nouveaux citoyens discutent avec entrain du marché du travail et de l’intégra...
L’éducation sexuelle… dès le CPE! Jouer au docteur, vouloir regarder dans les culottes des camarades, se masturber au moment de la sieste sont des comportements plus fréquents qu'on ne...
L’anxiété parentale, pire qu’avant ?   Les futurs parents semblent surveillés, scrutés dans leur choix et leurs décisions, aujourd’hui plus que jamais. Un peu comme si l’enfant à na...
Le parent au centre de l’expérience C'est une première que le Réseau pour un Québec Famille se mouille dans un mémoire, une prise de position pour les parents. Déposé aujourd'hui à la Co...
Comment se portent les tout-petits québécois? Les enfants ne sont pas en parfaite santé, mais ils se portent mieux qu’il y a 10 ans. L'Observatoire des tout-petits publie son deuxième portrait des...
Douance : quand un QI élevé devient un handicap « Maman, j'aimerais mieux mourir que d'aller à l'école ! », lance Clément, 6 ans, élève de première année. La scène se répète tous les matins. Sa mère...

À propos de Mariève Paradis

Éditrice et cofondatrice, Mariève est journaliste indépendante depuis 2005. Elle travaille sur plusieurs plateformes (web, magazines, hebdomadaires, radio et télévision). Elle cumule deux prix en journalisme, la Bourse Fernand-Seguin en vulgarisation scientifique et la Bourse en journalisme des Instituts de recherche en santé du Canada qui lui a permis de faire des reportages au Nunavik et au Groenland en 2012.