09
Nov
Bébé en colocation
Bébé en colocation

Je n’avais pas choisi d’avoir un enfant. À 27 ans, j’ai toutefois appris un peu plus tôt que je ne le pensais à changer des couches, donner le biberon et manier la suce. Pour tout dire, ce n’est pas moi qui ai accouché. Je ne suis qu’une coloc dans la maison où le bébé est né.

Un après-midi de décembre, Rosalie Hudon-Voyer revient à la maison un peu plus tôt que prévu. Le front barré d’un pli qui témoigne d’une situation extraordinaire. « Ça y est, j’ai des contractions! », dit-elle. La jeune femme de 24 ans se replie aussitôt dans sa chambre avec son conjoint Rémi Tavon pour vivre ce début d’accouchement dans l’intimité. Au salon, les colocataires sont fébriles. Cette nuit, leur vie à eux aussi va changer.

Je peux le confirmer. J’étais à la maison, cette nuit du 12 décembre. J’ai entendu les poussées de Rosalie et les premiers cris de bébé Léo. Tout de suite, la maisonnée de huit colocataires l’a adopté. Il est devenu un peu la fierté de chacun.

- partenaire -

Nous avons vu l’enfant se développer, dès ses premières heures. À peine quelques mois de vie et Léo était éveillé, souriant et très grand pour son âge. Il nous a semblé que la vie de communauté avait assurément un effet positif sur l’enfant. Vrai ou faux?

Réservé aux abonnés!

La suite de cet article est réservé aux abonnés. Procurez-vous un abonnement et accédez à tout le contenu du magazine dès maintenant!

Également sur Planète F
L’intelligence artificielle pour informer les parents S’informer, ça prend du temps, surtout pour la santé. Surtout dans un domaine encore mal connu, qui touche parfois ses proches. Et les portes ne sont ...
Pesticides et troubles génitaux chez les enfants Absence ou anomalie des testicules, malformations génitales, baisse de la fertilité, cancers, féminisation des hommes… La liste des maladies que pourr...
Famille compte triple – La frontière des possibles Pour lire la chronique précédente de Famille compte triple: La valeur d'un souffle   Aussitôt l’opération terminée, on me transfère dans une pi...
Publicité alimentaire : les enfants canadiens encore ciblés Le Québec peut s’enorgueillir d’être un exemple en matière de restriction sur la publicité alimentaire destinée aux enfants. La Loi sur la protection ...
Améliorer la qualité… en communiquant De petits gestes peuvent aider la communication entre les parents et les éducatrices d’un service de garde. À l’inverse, ça ne prend quelques maladres...
Lettre ouverte : Enquête sur les pratiques éducatives genrées des parents ... « Je tente le plus possible d’acheter des jouets neutres à mon fils, ou de contrebalancer les camions et les autos qu’il reçoit avec des jouets tradit...