11
Juil
Le fils d'Anne joue avec sa boîte.
La Finlande met ses bébés en boîte
La Finlande met ses bébés en boîte

La Finlande fête cette année les 80 ans de son « pack maternité ». Cette boîte destinée à tous les futurs bébés contient tout le nécessaire à leurs premiers mois et leur sert même de premier lit !

Un modèle qui commence à s’exporter à travers le monde, notamment en Écosse qui en distribuera à partir du 15 août prochain.

Dans son appartement au nord d’Helsinki, illuminé par une belle lumière de printemps, Anne rassemble les objets contenus dans la boîte qu’elle a reçue avant la naissance de son fils. Vêtements, couverture, gigoteuse, jouets… En les sortant un à un des tiroirs, elle rit : « En fait tout vient de la boîte ! »

C’est dans son grenier qu’elle a entreposé la fameuse boîte en carton dans laquelle son nouveau né a dormi ses deux premières semaines. « Le bébé se sent tranquille, il est en sécurité, en plus on peut prendre la boîte dans le lit. Ou juste à côté. » Les avis divergent sur les bienfaits de ce premier lit, censé réduire les risques de mort subite du nourrisson. Même si c’était bien le point de départ du programme lancé par l’État finlandais en 1937. Offrir aux mères à faibles revenus un kit de première nécessité pour leurs bébés.

Finlande 2017, reportage avec Hélène Molinari

La boîte d’Anne reçue en 2016, avec les objets qu’elle utilise encore aujourd’hui.

Appelé littéralement le « pack de maternité », celui-ci a été mis en place pour réduire la mortalité infantile. À cette époque, les mères devaient consulter le médecin et obtenir un certificat de grossesse pour obtenir cette fameuse boîte. Cela a permis d’instaurer un suivi médical minimum pour elles.

Un cadeau de l’État

En 1949, le programme s’ouvre à tous les parents qui résident sur le territoire finlandais. À cette époque, seules les mères dans une très grande précarité y avaient droit. Auparavant à la charge des municipalités, la gestion des boîtes est passée à Kela, l’institution de la sécurité sociale finlandaise qui s’occupe depuis 1994 de leur confection et de leur distribution.

L’État finlandais y consacre près de 10 millions d’euros de budget. Anniina Kuokka y est coordinatrice pour les affaires familiales : « Il est en fait possible de choisir entre la boîte ou 140 euros d’aide par enfant. Pour leur premier enfant, 95% des femmes la choisissent plutôt que le chèque. Parce que le contenu vaut bien plus cher que ça ! » Ces boîtes contenant plus de cinquante éléments sont aussi bien destinées aux familles qui accouchent qu’aux adoptions. En cas de naissance multiple, le nombre de boîtes augmente.

Qu’est-ce qui est réellement nécessaire?

Réservé aux abonnés!

La suite de cet article est réservé aux abonnés. Procurez-vous un abonnement et accédez à tout le contenu du magazine dès maintenant!

Également sur Planète F
Apprendre partout, sauf à l’école Faut-il avoir les deux pieds dans le système scolaire pour y changer quelque chose? Plusieurs familles québécoises pensent plutôt le contraire, et cho...
La (ré)conciliation environnement-famille Qui ne souhaite pas mener une vie respectueuse de l’environnement, et élever ses enfants avec de profondes valeurs écologiques? Plus que jamais, les ...
La santé mentale dans le viseur de… l’école Dans les pays riches occidentaux, un enfant sur dix, âgé de moins de 18 ans, souffre de problèmes de santé mentale. Un joli 10 % que l’on pourrait dét...
Le parcours du combattant (ou l’accès aux services d’orthophoni... Deux ans d'attente pour une évaluation au public. C'est ce que plusieurs parents se font dire par le médecin qu'ils consultent, inquiets d'un retard d...
L’infertilité et ses variables Pour la majorité des couples sans problème de fertilité, il faut moins de trois mois pour concevoir un enfant. Pour 85% des couples, la femme devient ...
À chacun son logement Chaque famille a ses priorités et ses obligations en terme d’habitation. Certaines familles préfèrent être locataires, alors que d’autres envisagent d...