21
Jan
Crédit photo: Andréanne Moreau
Pédagogie Waldorf : une doctrine religieuse ?
Pédagogie Waldorf : une doctrine religieuse ?

Un sentiment rassurant a envahi Mélanie* (nom fictif) lorsque la mère de famille a visité l’École Rudolf-Steiner de Montréal. Les jouets en bois, l’importance accordée aux arts, la valorisation de la nature, l’apprentissage par l’expérience et par les travaux manuels l’ont séduite. Elle y a inscrit ses deux enfants et s’est tout de suite impliquée bénévolement. Mais petit à petit, elle a ressenti un certain malaise  : plus qu’une philosophie, elle sentait que la pédagogie Waldorf était presque… religieuse.

Pour l’œil extérieur, la religion est difficilement décelable dans les écoles Waldorf, puisque l’anthroposophie n’y est pas enseignée directement. L’anthroposophie, ou science de l’esprit, est une doctrine initiatique religieuse fondée par Rudolf Steiner au début du XXe siècle. Steiner lui-même parlait de la relation entre l’anthroposophie et la pédagogie Waldorf comme d’une relation mère-fille. Développée par Steiner pour la première école Waldorf, ouverte à Stuttgart (Allemagne) en 1919, la pédagogie Waldorf est maintenant enseignée dans plus de soixante pays.

D’ailleurs, Rudolf Steiner interdisait d’initier les enfants à l’anthroposophie ou de leur enseigner ses principes de façon littérale. Il préconisait plutôt d’entourer les enfants d’images fortes et de métaphores. « Les lois cosmiques doivent être pressenties et ressenties par l’enfant sous le vêtement du symbole », peut-on lire dans la retranscription de sa conférence L’éducation de l’enfant à la lumière de la science de l’esprit.

Les écoles Waldorf visent à développer toutes les dimensions de l’enfant. Ses connaissances, bien sûr, mais aussi ses sentiments, sa volonté et même, sa spiritualité. C’est ce qu’a éprouvé Mélanie à l’École Rudolf-Steiner de Montréal. « C’est très difficile de savoir quand le religieux commence, parce qu’on ne parle jamais d’une religion, mais on la sent. On sent qu’on est dedans, dans quelque chose d’exclusif », relate-t-elle. Les parents dont les enfants fréquentent cette école admettent au fil des discussions un lien entre les écoles Waldorf et l’anthroposophie. Sous le couvert de l’anonymat, on affirme que c’est seulement pour les plus vieux, s’ils le veulent.

« Les professeurs sont comme des agriculteurs qui préparent le terrain à une éventuelle conversion », explique Yves Casgrain, journaliste spécialiste des sectes qui étudie le mouvement anthroposophique et sa pédagogie depuis maintenant plus de vingt ans. Selon lui, le but des écoles Waldorf n’est pas que tous les enfants deviennent des anthroposophes, du moins, pas nécessairement « dans cette vie ».

« Ils travaillent sur du très, très long terme. Que la conversion se fasse à l’âge adulte ou après la mort, dans une autre vie, ça leur importe peu. »

Yves Casgrain

Yves Casgrain croit que l’anthroposophie arrive à passer inaperçue principalement parce que les gens ne sont pas familiers avec ses symboles. « S’il y avait une école qui fonctionnait exactement de la même façon que les écoles Waldorf, sur une base catholique plutôt qu’anthroposophique, ça ne passerait pas. Parce qu’on est beaucoup plus à l’aise avec les notions catholiques. On sait ce que c’est et on reconnaitrait les symboles. »

Waldorf au Québec

Le Québec compte quatre écoles Waldorf. L’École Rudolf-Steiner de Montréal et l’École Imagine de Val-David (Laurentides) sont privées, tandis que l’École des enfants de la Terre de Waterville en Estrie et l’École communautaire l’Eau-vive de Victoriaville sont publiques. Ces dernières décrivent leur projet éducatif comme étant « à vocation artistique ». L’article 240 de la Loi sur l’instruction publique autorise les écoles publiques à avoir un projet éducatif particulier, à condition qu’il ne soit pas de nature religieuse.

En juin 2014, après lui avoir retiré l’année précédente son statut d’école à vocation particulière, la Commission scolaire des Patriotes a décidé de fermer une autre école publique à vocation Waldorf, l’École de la Roselière, à Chambly. Un rapport de Yolande Nantel, conseillère indépendante en éducation, dénonçait le retard scolaire accumulé par les élèves. Les parents se sont mobilisés, en vain, pour sauver leur école. Dans la foulée, le ministère de l’Éducation a promis un suivi plus serré des deux autres écoles Waldorf publiques.

AJOUT: L’évaluation des apprentissages pose problème dans cette école. Il n’y a pas d’adéquation entre l’enseignement dispensé et les résultats obtenus. Les problèmes d’apprentissage sont identifiés, mais il semble y avoir peu de différenciation pédagogique en classe. C’est le même enseignement pour tout le monde. L’orthopédagogue, qui doit consacrer son temps aux élèves qui ont des difficultés en lecture, est d’avis que les élèves auraient également besoin de services en écriture. L’évaluation des élèves, en lecture et en écriture, par l’orthopédagogue, qui utilise des outils standardisés, et celle des enseignants ne correspondent pas.

Yolande Nantel, Rapport d’analyse sur la conformité de l’école de la Roselière au programme de foramtion de l’école québécoise, à la loi sur l’instruction publique, au régime pédagogique et à la progression des apprentissages dans le cadre du renouvellement de son statut d’école à vocation particulière, décembre 2012.

Réservé aux abonnés!

La suite de cet article est réservé aux abonnés. Procurez-vous un abonnement et accédez à tout le contenu du magazine dès maintenant!

Lire la suite …

Également sur Planète F
Planète Famille : découvertes de la semaine du 12 mars Quoi de neuf sur la planète famille? Droit de vote chez les enfants, parole aux adolescents, violences obstétricales, figure du père afro-américain, é...
4 choses à savoir sur la méditation à l’école À l’école alternative de Mont-Tremblant que fréquentent les enfants de Janick Léonard, la journée commence par un temps d’arrêt. De la maternelle à la...
Vaccination: au-delà du débat La peur de la vaccination se situe à l’intersection de nos identités et de nos anxiétés de parents modernes, plaide l’écrivaine américaine Eula Bliss ...
La Commission sur l’éducation à la petite enfance La politique Les enfants au cœur de nos choix franchira le cap de la vingtaine. La Commission sur l'éducation à la petite enfance a été mise sur pied ...
Pédagogie Waldorf: une doctrine religieuse? – Partie 2 Pour lire la partie 1 L’anthroposophie trouve des applications dans chaque aspect de la vie. Il y a l’agriculture biodynamique, des produits cosmétiq...
Partage des rôles : une évolution lente, mais présente Le partage des rôles au sein de la famille a encore du chemin à faire pour atteindre l’égalité. Même si les mères et pères se partagent plus qu’avant ...